ACI Monde/Football: Le Maroc s’affirme comme une puissance mondiale, selon Gianni Infantino MAP La Côte d’Ivoire bénéficiera d’un projet de la FAO destiné à promouvoir une agriculture résiliente MAP Adaptation climatique de l’agriculture : M. Sadiki appelle à intensifier les efforts pour soutenir la recherche et l’innovation MAP Immigration irrégulière: 19 corps repêchés au large de la Tunisie AIP L’impact transformateur de l’intelligence artificielle dans le domaine des médias expliqué au cours d’une formation virtuelle AIP Eugène Dié Kacou dédicace son ouvrage « Mes meilleures CAN » AIP Le ministre Vagondo Diomandé sollicite le concours de l’Allemagne dans la lutte contre les fraudes documentaires MAP L’Afrique australe aux prise avec le phénomène El Nino et la sécheresse (rencontre) ACI Maroc/France: Darmanin se félicite de la qualité de la coopération sécuritaire des deux pays ACI Maroc/Football: Le Roi Mohammed VI félicite l’équipe nationale de futsal sacrée championne de la Can 2024

Le COSIM appelle les fidèles musulmans à donner du sang pour sauver des vies pendant le mois de Ramadan


  21 Février      31        Société (45090),

 

Abidjan, 21 fév 2024 (AIP) – Le Conseil supérieur des imams (COSIM), dirigé par Cheick Aima Ousmane Diakité, a lancé un appel vibrant aux fidèles musulmans en vue de contribuer à sauver des vies en donnant du sang pendant le mois de Ramadan, qui débutera au début du mois de mars.

Lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif du COSIM, tenue mardi 20 février 2024 au siège du conseil à Bingerville, M. Diakité a encouragé les donneurs de sang issus des associations et communautés musulmanes à maintenir le taux moyen de don de sang à 25 000 poches par mois, même pendant la période de jeûne.

« Donner son sang est un acte citoyen, mais surtout un acte spirituel », a-t-il souligné, se référant aux enseignements du Coran qui encouragent le don de sang pour sauver des vies.

S’exprimant sous le contrôle de l’équipe du Centre national de transfusion sanguine de Côte d’Ivoire (CNTS-CI), le président du COSIM a également rassuré les fidèles que le don de sang peut être effectué au moment de la rupture du jeûne sans aucun risque pour la santé.

Il les a exhortés à continuer cet acte altruiste même après le Ramadan, tout en encourageant les autres à se joindre à eux dans cette noble cause.

Cette initiative vise à prévenir une pénurie de sang pendant le mois de Ramadan, une période qui connaît souvent une demande accrue en produits sanguins et qui, en l’absence de dons suffisants, peut entraîner de nombreux décès, a expliqué le directeur général du CNTS-CI, Pr Yassongui Mamadou Sékongo.

Pr Yassongui, accompagné du Dr Konaté Seidou ex-DG, a exprimé sa reconnaissance envers la communauté musulmane qui contribue à hauteur de 26% aux besoins en produits sanguins destinés aux drépanocytaires, aux femmes en couches et aux enfants souffrant de paludisme et d’anémie.

Dans la même catégorie