MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Le cyclone Freddy continue à faire des ravages en Afrique australe


  14 Mars      30        Environnement/Eaux/Forêts (6756),

 

Maputo, 14/03/2023 -(MAP)- Le cyclone Freddy, qui continue mardi à toucher terre dans des pays d’Afrique australe, a fait jusqu’à présent plus de 100 morts, des milliers de déplacés et des dégâts énormes.

Au Mozambique où le cyclone Freddy a touché terre dimanche pour la deuxième fois, au moins dix personnes ont trouvé la mort, alors que des milliers d’autres ont été déplacées, particulièrement dans la province de Sofala, suite aux inondations et autres ravages causés, selon l’Institut national de gestion des catastrophes.

Les 10 morts ont été enregistrés dans la province de Zambézia, au centre du Mozambique, frappée par la tempête depuis vendredi.

L’Institut estime que plus de 20.000 personnes ont été accueillies dans 35 centres d’hébergement, mais prévoit que le nombre total de personnes touchées sera beaucoup plus élevé.

Selon le bilan préliminaire des autorités, il y a plus de 800 maisons précaires détruites et un millier d’autres avec des dégâts divers, principalement des toitures en zinc emportées par le vent.

Au total, 14 unités sanitaires sont endommagées et neuf tronçons de route sont impraticables ou à circulation restreinte.

Lors de son premier passage au Mozambique, le 24 février, le cyclone Freddy avait également fait 10 morts après plusieurs jours de mauvais temps.

Suite à cette catastrophe naturelle, le gouvernement a déclaré l’état d' »alerte rouge », accélérant ainsi les opérations de lutte contre les graves inondations et autres effets de cette tempête tropicale qu’il a laissée dans son sillage.

«Les fortes pluies, le vent et les inondations ont endommagé des maisons, des écoles, des cliniques et des cultures. Les inondations ont emporté les routes, laissant un certain nombre de villages bloqués. Des milliers de familles ont perdu leur nourriture, leur maison et leurs moyens de subsistance», a déclaré le directeur de l’ONG ForAfrika pour le Mozambique, Arsenio Mucavele..

Le Malawi, un pays qui borde l’ouest de la province de Zambézia, a, lui aussi, déclaré lundi l’état de calamité dans plusieurs régions du sud du pays après que le cyclone Freddy ait fait 99 morts et des destructions massives.

Selon les prévisions météorologiques, la tempête devrait continuer d’affecter la région avec de fortes pluies jusqu’à mercredi.

Le cyclone tropical, qui balaye l’océan Indien a touché, mardi 21 février dernier, la côte est de Madagascar, déjà meurtrie en 2022 à la même époque par le cyclone Batsirai. Freddy, qui a contraint des milliers de personnes à se déplacer, est considéré comme un « supercyclone » par les prévisionnistes, avec des vents extrêmes à 220 km/h en moyenne et des rafales allant jusqu’à 320 km/h.

Le cyclone, né début février à la pointe de Bali et qui a traversé tout l’océan Indien est arrivé affaibli à Madagascar avec des vents redescendus à 130 km/h en moyenne.

Une dizaine de tempêtes ou cyclones traversent chaque année le sud-ouest de l’océan Indien pendant la saison cyclonique qui s’étend de novembre à avril.

Dans la même catégorie