MAP Tournoi de l’UNAF (U17)- 3ème journée: Match nul entre le Maroc et la Libye (1-1) MAP Le Maroc prend part à Abuja à la Réunion africaine de haut-niveau sur la lutte contre le terrorisme MAP Une délégation de la Banque Centrale de Mauritanie en visite de travail à l’Office des Changes MAP Quatorze morts dans un accident de la route dans le centre du Nigeria AIB Léraba : La première édition des journées des confréries dozo lancées à Sindou Inforpress São Vicente: Performance de Morabezateatro leva informações sobre prevenção de abuso sexual às escolas Inforpress Presidente da República considera “caótica” situação de transportes inter-ilhas em Cabo Verde Inforpress MPLA reafirma amizade e desejo de estreitamento de cooperação com PAICV Inforpress João Branco revela detalhes sobre a peça “Dona Pura e os Camaradas de Abril” a estrear-se em Maio Inforpress Boxe: Nancy Moreira conquista medalha de prata no ‘African Cup’ na África do Sul

Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre)


  4 Février      36        Infrastructure (725),

 

Diamniadio, 3 fév (APS) – En Afrique subsaharienne, les enjeux infrastructurels réduisent la productivité de 40% et freinent la croissance économique nationale de 2% par an, a souligné le Premier ministre Amadou Bâ, vendredi à la clôture du Sommet sur le financement des infrastructures en Afrique.

En plus, seuls 38% de la population africaine ont accès à l’électricité, moins de 10% sont connectés à Internet et seulement 25% du réseau routier africain sont pavés, a relevé M. Bâ venu présider la cérémonie de clôture au Centre International de Conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD).

‘’Le gap financier pour combler ce manque en services d’infrastructures s’élève à 170 milliards de dollars par an’’, selon le Premier ministre.

Le Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA2) adossé à la vision de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, objet de cette rencontre de deux jours reste ‘’un programme essentiel pour l’Afrique’’.

Composé de 22 projets sectionnés par les communautés économiques régionales et les États membres, le PIDA devrait ‘’contribuer au développement d’une Afrique prospère et intégrée, fondée sur une croissance inclusive, des emplois décents et un développement durable’’, a rappelé le Premier ministre.

Ouvert jeudi par le chef de l’Etat Macky Sall, en présence du président rwandais, Paul Kagamé, le deuxième Sommet sur le financement des infrastructures à l’initiative de l’Agence pour le développement de l’Afrique (AUDA-NEPAD) était axé sur le thème ‘’maintenir l’élan vers des infrastructures de qualité mondiale’’.

Une déclaration dite de Dakar a été prise par les chefs d’État et de gouvernement du Sénégal, du Rwanda, de l’Algérie, et de l’Égypte, ministres des Etats membres de l’Union africaine, chefs et représentants des institutions régionales et continentales, partenaires techniques financiers, représentants du secteur privé, réunis à l’occasion de cette rencontre.

Ils se sont engagés à mettre l’accent sur la mobilisation des ressources nationales, le financement du secteur privé et des sources de financement innovantes. »

Dans la même catégorie