AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’ ANG Política/Porta-voz da Coligação PAI Terra Ranka considera que não há condições para a realização de eleições no ano em curso ANG Comunicação Social/CNOI qualifica de “incursão odiosa” contra o Presidente da República a nota de protesto do Sindicato dos Jornalistas Angolanos ACI Turquie/Politique: Le diplomate turc réitère la volonté de son pays à défendre la liberté des citoyens APS Le dialogue sera de mise entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants, selon Moustapha Guirassy AIB Burkina : les jeunes du Nord invités à s’engager sans réserve dans la lutte anti-terroriste. ANG Política/Presidente da República marca eleições legislativas antecipadas para 24 de novembro MAP Le Maroc en mesure de produire jusqu’à 70% de ses besoins en médicaments (ministre) ACI Congo/Santé: Le gouvernement reçoit 230 mille doses de vaccin Bcg pour les enfants

Le film « Ashkal » remporte le grand prix de la 28ème édition du FESPACO


  4 Mars      48        Cinéma (450),

 

DNES : El Hassan BENYAHIA.

Ouagadougou, 04/03/2023 (MAP)- Le long-métrage tunisien « Ashkal » de Youssef Chebbi a décroché, samedi à Ouagadougou, l’Étalon de Yennenga, grand prix du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO).

Ainsi, le jury de cette compétition présidé par la cinéaste tunisienne Dora Bouchoucha, a décerné le prix du meilleur scénario au film marocain « Bleu du caftan » de Maryam Touzani, alors que le prix de la meilleure image est allé à Fiery Obasi pour son film « Mami Wata » du Nigeria.

Les prix de la meilleure interprétation masculine et féminine sont revenus respectivement à l’ensemble d’acteurs et actrices du film « Sous les figues », réalisé par Erige Sehiri de Tunisie, tandis que le prix de la meilleure musique a été adjugé à Ery Claver du Nigeria pour son film « Our lady of chinese shop ».

La cérémonie de clôture qui s’est tenue au Palais des sports de Ouaga 2000, en présence du président de la transition burkinabè, Ibrahim Traoré, a été ponctuée par des prestations musicales et artistiques.

Un total de 15 films, représentant une dizaine de pays africains, étaient en lice pour la compétition officielle de ce festival, qui accueille le cinéma malien en tant qu’invité d’honneur.

Créé en 1969 et institutionnalisé en 1972, le FESPACO devient biennal à partir de la sixième édition en 1979. Il rassemble les années impaires, pendant une semaine, des professionnels ou non, africains et du reste du monde, autour d’un facteur commun : le cinéma africain et celui de la diaspora africaine. Cette édition a été placée sous le thème « Cinémas africains et culture de la paix ».

Dans la même catégorie