AIP Changements climatiques : Le PNUD et la Côte d’Ivoire œuvrent pour la mise en œuvre des Contributions déterminées au niveau national AIP La 1e édition du Festival itinérant de la musique ivoirienne prévue en août à Yamoussoukro (Organisateur) ANG Luta de Praia/Guiné-Bissau participa com cinco atletas no Campeonato Africano de Dacar APS SENEGAL-SOCIETE-REACTION / Madina Gounass : le gouvernement réitère son appel au calme et prévient les fauteurs de troubles APS SENEGAL-MONDE-SANTE / L’engagement de Bassirou Diomaye Faye en faveur de la campagne de GAVI pour la souveraineté vaccinale MAP Bénin : Le nombre de réfugiés et de demandeurs d’asile en nette augmentation (ministre) MAP Burkina: Des décisions importantes seront prises pour la bonne marche de la Nation (présidence) MAP Burkina Faso: Un réseau de contrebande de carburant au profit des groupes terroristes démantelé MAP UE : Plus de 750 millions d’euros pour l’accélérateur de production de vaccins en Afrique MAP Ouverture à Paris du Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales

Le genre féminin au centre de la sauvegarde de la biodiversité aquatique et environnementale


 

Abidjan, 26 mai 2024 (AIP)- Le directeur de Cabinet du ministère des Ressources animales et halieutiques, Assoumany Gouromenan a procédé à l’ouverture d’un atelier consultatif national pour l’élaboration d’une stratégie globale d’intégration du genre dans la conservation de la biodiversité aquatique et environnementale, mercredi 22 mai 2024, à Abidjan-Cocody.

Initiative du Bureau interafricain des ressources animales de l’Union africaine (UA-IBAR), au cours de cette rencontre qui se tient du 22 au 24 mai, il s’agira de prendre en compte l’avis des experts sur la question en vue d’aider la Côte d’Ivoire à l’élaboration d’une politique nationale aux normes et diapason continental dans la promotion du genre, conformément à l’approbation des chefs d’États, lors du sommet de février 2024.

Cette initiative de restauration de l’économie bleue, avec le soutien du gouvernement suédois, se veut être en adéquation de l’objectif principal de développement durable de l’agenda 2063 de l’UA, rappelle-t-on.

M. Assoumany a, au regard de l’effectif considérable des femmes sur toute la chaîne de valeurs des activités aquacoles, rappelé l’importance des services sous tutelle à intégrer le genre dans les différentes initiatives. Pour lui, ces problématiques assez importantes mettent en lumière la nécessité pour elles d’adopter des pratiques nouvelles et conventionnelles afin de préserver la biodiversité.

Le représentant de la directrice de l’UA-IBAR, Philippe Ouédraogo a pour sa part, estimé qu’en tenant compte de certains facteurs de risques et menaces, tels que la pollution ainsi que la surexploitation des milieux aquatiques, il est salutaire de marquer un arrêt et trouver une approche inclusive avec les experts locaux pour répondre efficacement à ces enjeux.

Le gouvernement ivoirien, en avril 2023, en vue de restaurer la faune aquatique, avait instauré un certain nombre de mesures, à savoir l’interdiction de la pêche semi-industrielle du 1er au 31 juillet et la pêche industrielle du 1er au 31 août 2023

Dans la même catégorie