AIP L’affection en ligne connaît un taux de plus de 87% dans le Moronou AIP COP 15: Un éducateur propose l’agriculture hors sol comme solution à la désertification AIP La digitalisation de l’affectation des élèves en seconde expliquée aux populations du Moronou ANP Niger : 8.158 candidats affrontent les épreuves pratiques de l’examen du certificat de qualification professionnelle, session 2022 ACP Le Président Félix Tshisekedi lance les travaux de désenclavement du quartier camp Luka à Ngaliem APS A KAFFRINE, L’ETAT APPUIE DES ÉLEVEURS DONT LES BÊTES ONT ÉTÉ INTOXIQUÉES APS LAURENCE GAVRON SUR UN PROJET DE FILM CONSACRÉ À ALIOUNE DIOP, FONDATEUR DE PRÉSENCE AFRICAINE AIP Côte d’Ivoire/Gaou productions promeut la cohésion sociale à San Pedro à travers un cross populaire GNA Akatsi South MCE assists schools with furniture GNA Local production is solution to Ghana’s inflationary pressures

LE GOUVERNEMENT APPELÉ À VEILLER AU « DÉPLOIEMENT OPTIMAL’’ DU PROGRAMME DE MODERNISATION DE LA JUSTICE


  27 Janvier      19        Politique (20592),

   

Dakar, 27 jan (APS) – Le gouvernement est appelé à intensifier la modernisation de la justice et à accélérer les réformes visant son efficacité, perspective nécessitant notamment le « déploiement optimal du programme de modernisation des infrastructures du ministère de la Justice », a indiqué le président de la République, Macky Sall.

Le chef de l’Etat, présidant mercredi la réunion du Conseil des ministres, a notamment demandé au gouvernement « de poursuivre les efforts consentis dans le but d’intensifier la modernisation du service public de la Justice, à la satisfaction des professionnels et usagers ».
Il a invité le garde des Sceaux, ministre de la Justice, « à accélérer, dans le consensus, les réformes judiciaires, en vue de renforcer l’efficacité des acteurs et de l’administration de la Justice », rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

Macky Sall « demande, dès lors, au ministre de la Justice et au ministre des Finances et du Budget, de veiller au déploiement optimal du programme de modernisation des infrastructures du ministère de la Justice, doté de deux cent cinquante (250) milliards de FCFA sur dix (10) ans, à partir de 2022 ».

« Ce programme, sans précédent, permettra de densifier la carte judiciaire, d’améliorer la fonctionnalité des Cours d’Appel (Dakar, Kaolack, Thiès, Saint- Louis et Ziguinchor et Tambacounda) et des autres juridictions (Tribunaux de Grande instance et d’instance) ; faisant, ainsi, de la Justice de proximité, une réalité nationale », peut-on lire.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, le chef de l’Etat a en outre indiqué au ministre de la Justice, « la nécessité de veiller à la célérité des décisions judiciaires en accélérant la dématérialisation des procédures, en renforçant les capacités et les compétences des magistrats, administrateurs des greffes, greffiers et autres auxiliaires de justice ».

Il « rappelle, à cet égard, son attachement particulier à l’amélioration continue des conditions de travail des magistrats et greffiers, mais également à la formation initiale et permanente des concernés, en vue de consolider leur spécialisation et la performance des acteurs judiciaires », conclut le texte.

Dans la même catégorie