GNA Road crashes prevention is a shared responsibility – Mr Amegayibor ANP L’UE évalue la reforme curriculaire de l’éducation mise en œuvre par le gouvernement nigérien ANP 280 millions de CFA de l’UE pour lutter contre l’épidémie de choléra au Niger APS SÛRETÉ ET SÉCURITÉ DE L’AVIATION CIVILE AU MENU DES RÉUNIONS DU CP DE LA CAFAC APS PARERBA : PRÈS DE 1300 BÉNÉFICIAIRES (SUPERVISEUR) APS PLAIDOYER POUR LA PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE HALIEUTIQUE APS LE JOURNALISTE ALASSANE SAMBA DIOP PUBLIE ’’LA VIE EST UN TEMPS DE PAROLE’’ GNA Igbos in Ghana celebrate 2021 Igbo Day, New Yam Festival GNA NDC mourns Ama Benyiwa Doe GNA Akim Oda MP organises free mock exams for JHS students

Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa


  24 Juillet      20        Politique (18549),

   

Bangui, 23 juil. (ACAP) – Le Ministre de la Communication et des Média, Porte-parole du gouvernement, Serge-Ghislain Djorie, a condamné vendredi 23 Juillet 2021 à Bangui avec fermeté, les exactions perpétrées sur l’axe Bossangoa-Nana-Bakassa, dans la préfecture de l’Ouham, une ville située au nord-ouest à près de 400 km de Bangui, lors d’un point de presse.
Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa

L’objectif de ce point de presse est de faire le compte rendu de la mission gouvernementale diligentée dans cette localité pour constater les dégâts où une dizaine de Centrafricains civils ont été assassinés.

Selon le Porte-parole du gouvernement, le Premier ministre a instruit la mise en place d’une commission d’enquête, qui a pour mission de faire toute la lumière sur les atrocités perpétrées par « les bandits de grands chemins ».

Le Ministre de la Communication et des Média a informé l’opinion nationale et internationale que les auteurs de ces crimes odieux ainsi que les co-auteurs et complices, que leurs actes ne resteront pas impunis.

Serge-Ghislain Djorie a souligné que les corps ont été récupérés par les forces de défense et sécurité et les autorités locales et transférés à l’hôpital pour des examens médicaux.

Le ministre Djorie a expliqué que les corps retrouvés dans une rigole, n’ont présenté aucune trace d’arme ni goutte de sang sur les corps, le gouvernement se réserve et attend les résultats d’enquête.

Le Porte-parole du gouvernement a demandé aux Centrafricains de rester calme et de faire confiance aux autorités du pays, tout en souhaitant que l’embargo soit levé, mais les circonstances flagrantes d’un tel acte, au moment où les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies vont statuer sur la levée totale de l’embargo qui pèse sur la Centrafrique donnent à réfléchir.

Rappelons que cette mission a regroupé quatre membres du gouvernement à savoir les ministres de la Communication et des Media, Serge-Ghislai Ndjorie, de la Santé et de la Population, Dr. Pierre Somsé, des Actions Humanitaires Virginie Mbaikoa et celui en charge de la Promotion de la Jeunesse des Sports et de l’Education Civique Aristide Briand Reboas.

Dans la même catégorie