MAP Le Maroc participe au Caire à la 10ème réunion du Processus consultatif régional sur la migration MAP Mali : plusieurs terroristes tués dans le nord-ouest du pays (armée) MAP Sénégal: Tenue mardi du Dialogue national sur la réforme et la modernisation de la justice ANP 49ème édition de la coupe nationale : L’AS FAN surclasse l’AS GNN au quart de finale sur le score de 2 buts à 1 MAP Maroc : la BAD approuve la nouvelle stratégie-pays 2024-2029 MAP La participation électorale, un autre enjeu pour les élections sud-africaines MAP Football/Ligue 1: Teungueth FC sacré champion du Sénégal pour la deuxième fois MAP Un gouvernement national de coalition en Afrique du Sud ? MAP Afrique du Sud: la crise de l’insécurité alimentaire continue de s’aggraver (Agence) APS SENEGAL-POESIE / ‘’Parlons poésie’’ : le poète Ousmane Tall surpris et joyeux de remporter le Prix Ibrahima Sall

Le Gouvernement étend son assistance financière à tous les étudiants béninois de Chine dans le cadre de l’épidémie à Coronavirus


  5 Mars      45        revue de presse (625),

 

Porto-Novo, 05 Mars 2020 (ABP)-  L’extension de l’assistance financière de l’Etat béninois à tous les étudiants béninois de Chine dans le cadre de l’épidémie à Coronavirus, l’essentiel à déduire  de l’intervention du professeur Paulin Hountondji à l’occasion du colloque organisé par l’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc) le vendredi 28 février dernier à Cotonou, la sauvegarde des biens immobiliers de l’Ocbn par l’Etat béninois, et le partage d’expériences domaine de l’ingénierie culturelle, sont entre autres les sujets essentiels traités dans les parutions parvenus ce mercredi à la rédaction de l’ABP.

Le journal du service public « La Nation », nous informe que dans le cadre de lutte contre le Coronavirus, le gouvernement béninois est en état d’alerte. C’est à lire à la « Une » du journal qui nous renvoie à la page 3 où il déclare que le gouvernement béninois a décidé lors du dernier conseil des ministres, d’étendre son assistance financière à tous les étudiants béninois, vu l’extension des mesures d’isolement pour cause de l’épidémie à Coronavirus à tous les campus universitaires de la Chine. Cette aide selon le porte-parole du gouvernement, servira notamment à l’achat de kits de protection et à faire face au renchérissement du coût de la vie en raison de l’épidémie. « Le ministres des affaires étrangères et de la coopération est instruit à l’effet de sensibiliser les bénéficiaires au respect stricts des mesures d’urgence et des précautions édictées par les autorités chinoises pour limiter la propagation du virus », a ajouté le journal. Et pour ce qui est de la lutte contre le Covid-19, le journal porte à la connaissance de tous que le Bénin a mis au point un plan de contingence en action à court, moyen et long termes en vue d’assurer la mise en œuvre cohérente et efficiente des mesures prises dans le cadre de la prévention, de la préparation et de la riposte contre l’épidémie due au Covid-19. Il est à souligner que d’importantes dispositions contre le Coronavirus sont prises en conseil des ministres du 4 mars 2020. Ces dispositions peuvent être lues à la page 05 du journal.

« Martin Libre » nous informe qu’à l’occasion du colloque organisé par l’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc) le vendredi 28 février dernier à Cotonou pour faire le bilan des 30 années passées de la Conférence nationale des forces vives de Février 1990, le professeur Paulin Hountondji a déclaré, à propos du régime de la Rupture, « Nous sommes à l’ère des sophistes ». Selon le journal, invité à la tribune pour narrer quelques souvenirs des Assises, Paulin Hountondji s’est exercé à faire un bref bilan de ce qui reste des acquis de la Conférence nationale, 30 ans après. De son exposé, on retient que l’homme ne partage pas certains discours et actes du régime de la Rupture, souligne le journal. C’est suite au discours d’ouverture du Garde des sceaux, ministre de la justice, Séverin Quenum, que le Professeur Paulin Hountondji, faisant le bilan des acquis de la Conférence, 30 ans après, s’est posé la question « où en sommes-nous ? », et à laquelle il a répondu « nous sommes à l’ère ses sophistes ». Faisant allusions aux propos du ministre de la justice, « il affirme que de plus en plus il y a des raisonnements bizarres dont il faut se prémunir ». Il lève enfin l’équivoque «  Le dialogue politique du 19 octobre 2019 ne peut, sous aucun prétexte être mis sous le même plan que l’accession à l’indépendance et à la Refondation collective (Conférence nationale). Pardon, pardon, pardon », a-t-il laissé entendre.

Revenons au journal du service public, qui écrit que s’agissant des biens immobiliers de l’Organisation commune Bénin-Niger (Ocbn), le gouvernement béninois a mis de l’ordre. Le journal parle de la fin de la récréation sifflée par le gouvernement, une décision prise en conseil des ministres du mercredi 04 mars 2020. La décision entre dans le cadre de la préservation des biens de l’état.

« La Nation », dans le domaine de l’ingénierie culturelle, à la page 13, renseigne que le Centre chorégraphique Multi corps de Cotonou a servi de cadre mercredi 04 mars dernier, à des échanges entre acteurs culturels, responsables administratifs sur ingénierie culturelle. Au cours de la rencontre, il était question pour les participants de partager les expériences ainsi que de découvrir les réalités de pilotage de projet culturel coopératif en Afrique et en Europe. « Piloter un projet culturel coopératif : Réalités en Afrique et en Europe. Perspectives de collaboration intercontinentale », est le thème autour duquel les acteurs culturels ont échangé, a précisé l’auteur de l’article.

 

Dans la même catégorie