ANP COVID-19 : ‘’Les vaccins sont sûrs et qu’il faut aller se faire vacciner dès que les vaccins sont disponibles’’ (Président parlement CEDEAO) ANP 2ème session extraordinaire du parlement de la CEDEAO : Les députés communautaires examinent le projet de budget 2022 de l’institution ACP Les parents appelés à scolariser les enfants non-voyants ACP Ituri : la CNSS débloque près de 184.987.800 FC pour les allocations du premier trimestre 2021 ACP Evaluation de l’accord de coopération COMESA et incubateur cuir de l’OPEC ACP Justice/RDC : le Président de la République à la cérémonie de la rentrée judiciaire de la cour de cassation AGP Boké/célébration de Maouloud: Les fidèles musulmans prient pour la paix et l’unité nationale en Guinée AGP Conakry/environnement: Vers l’aménagement de 22 ronds-points et espaces publics de la ville ANG ANP/Gabinete de Assessoria de Imprensa nega gastos de mil milhões de francos CFA no arrendamento de instalações para funcionamento do órgão ANG Presidenciais’2021/ Missão de observadores avalia positivamente processo eleitoral cabo-verdiano

Le gouvernement retire la licence de 2G de la société « Vodacom Congo S.A »


  17 Juin      57        Economie (13379), Science (376), Technologie (464),

   

Kinshasa, 17 Juin 2019 (ACP)-Le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC), Emery Okundji vient par son arrêté ministériel n0 021/2019 du 13 juin 2019 de retirer la licence de 2G de l’entreprise de télécommunication « Vodacom Congo S.A », dont une copie est parvenue lundi à l’ACP.
Selon le document, c’est depuis le 02 janvier 2018 jusqu’à ce jour que cette Société dispose et exploite de manière illégale et frauduleuse la licence n002/97/GSM du 2 janvier 1998, de la deuxième génération (2G).
La source indique également que plus d’un mois après la notification de l’arrêté du 29 avril 2019 précitée à la société Vodacom Congo RDC SA, celle-ci, n’a pas saisi l’opportunité qui lui a été donnée de se conformer aux dispositions légales et règlementaires du pays, se rapportant au renouvellement des titres d’exploitation dans le secteur des PT-NTIC.
Cette activité frauduleuse de la société prive l’Etat congolais de ses recettes consécutives à la taxe de renouvellement des titres d’exploitation dans le secteur des PT-NTIC, souligne la source.
Le même document indique que sont reprises dans le domaine de l’Etat, toutes les fréquences dans les bandes de 900 MHz et 1800 MHz attribuées à la société Vodacom Congo S.A, aux fins de l’établissement et l’exploitation d’un réseau de téléphonie cellulaire de deuxième génération (2G) et de la fourniture au public des services y rattachés.
Le ministre des PT-NTIC,  charge le président de l’Autorité de régulation des Postes et des Télécommunications du Congo (ARPTC) de procéder dans les trois mois qui suivent  la signature du présent arrêté, aux formalités de retrait desdites fréquences et de leur mise en vente aux enchères au profit d’un nouveau repreneur.

ACP/Kayu/DNM/wet/JFM

Dans la même catégorie