MAP Le Maroc siège dans trois instances de l’Union parlementaire des États membres de l’OCI MAP La Côte d’Ivoire perd 7% de son PIB chaque année du fait des accidents de la circulation (ministre) APS SENEGAL-LITTERATURE-GENRE / “Mauvaise Pente’’, un roman fruit du vécu de son auteure, Aminata Seck MAP Le Burkina renforce les mesures de sécurité face aux risques d’attaques terroristes MAP Le CCG salue l’Initiative Africaine Atlantique de SM le Roi ANP Niger: Malgré l’augmentation du prix du gasoil, celui de l’électricité reste inchangé MAP Kenya: 5 terroristes tués par la police près de la frontière somalienne MAP Grande Corne de l’Afrique: plus de 58 millions de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire APS SENEGAL-CUBA-DIPLOMATIE / Lancement à Dakar des célébrations du 50e anniversaire des relations sénégalo-cubaines APS SENEGAL-JEUNESSE-INFRASTRUCTURES / Diourbel : la maison de la jeunesse sera réceptionnée “dans deux mois” (ministre)

Le HCR demande à l’Afrique du Sud de préserver le système pour les réfugiés et les demandeurs d’asile


  12 Février      11        Politique (24808), Société (44570),

 

Johannesburg, 12/02/2024 -(MAP)- Le haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a appelé, lundi, l’Afrique du Sud à maintenir son engagement à respecter les droits humains fondamentaux en restant partie à la Convention de 1951 relative aux réfugiés.

«L’Afrique du Sud a tenté de répondre aux arrivées de ressortissants étrangers sur son territoire à travers un Livre blanc, mais se retirer de la Convention relative aux réfugiés et y adhérer à nouveau avec des réserves n’apportera pas les solutions immédiates et pratiques recherchées par le gouvernement», a déclaré la Haut-commissaire adjointe, Ruven Menikdiwela, à l’issue d’une visite de cinq jours dans le pays.

Elle a assuré que le HCR était prêt à travailler avec le gouvernement sud-africain et d’autres agences humanitaires pour étudier la manière de fournir des réponses efficaces aux mouvements des réfugiés le long des routes migratoires.

«En tant qu’HCR, nous proposons des solutions concrètes, telles que l’approche basée sur l’itinéraire dans laquelle nous n’examinons pas les pays de destination isolément, mais l’ensemble de la route migratoire, à savoir les pays d’origine, ceux de transit et les pays de destination», a-t-elle expliqué.

Mme Menikdiwela a également appelé le gouvernement à promouvoir la tolérance et la cohésion sociale envers les réfugiés et les migrants, à l’approche des élections nationales et provinciales de cette année.

Elle a de même déclaré avoir examiné avec le ministre de l’Intérieur, Aaron Motsoaledi, les différentes routes migratoires vers l’Afrique du Sud et les moyens devant permettre de renforcer l’espace de protection des demandeurs d’asile et des réfugiés dans le pays.

Tout en reconnaissant les préoccupations compréhensibles du pays concernant les défis liés à la migration irrégulière et aux personnes entrant en Afrique du Sud sans autorisation préalable ni documents valides, le HCR a souligné que les gens avaient le droit de demander l’asile et d’être protégés contre l’expulsion.

L’Afrique du Sud accueille environ 154.000 réfugiés et demandeurs d’asile, ce qui représente 0,2 % de la population totale du pays qui est de 60,6 millions d’habitants.

La semaine dernière, des organisations civiques et de défense des droits de l’Homme ont vivement critiqué les réformes proposées par le gouvernement sud-africain des lois sur l’immigration, qualifiant ces propositions de «menace pour la sécurité des réfugiés et des migrants en Afrique du Sud».

Le ministre de l’Intérieur a récemment présenté des propositions visant à remanier le système d’immigration en publiant un Livre blanc sur la citoyenneté, l’immigration et la protection des réfugiés.

Le Livre blanc suggère une série de changements aux lois sur l’immigration, y compris le retrait potentiel de l’Afrique du Sud de la Convention et du Protocole des Nations Unies sur les réfugiés et les demandeurs d’asile.

Dans la même catégorie