ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

Le Maroc jouit d’un climat des affaires attractif (DG d’Africa50)


  1 Juin      18        Economie (21774),

 

Nairobi, 31/05/2024 (MAP) – Le Maroc jouit d’un climat des affaires attractif qui séduit les investisseurs, a affirmé, vendredi à Nairobi, le directeur général du fonds Africa50, Alain Ebobissé.

« Nous constatons que le Maroc a un climat des affaires attractif. De nombreux investisseurs souhaitent investir au Royaume », a dit M. Ebobissé dans une déclaration à la MAP, en marge des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), tenues du 27 au 31 mai au Kenya.

Il a également souligné que le Maroc, sous la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est également un investisseur important dans le continent africain, notant que le Royaume est un actionnaire important d’Africa50.

Par ailleurs, M. Ebobisse a soulevé le niveau élevé du déficit d’infrastructures en Afrique, estimant qu’il est nécessaire d’accélérer les investissements dans ce domaine, en particulier ceux privés.

Tenues sous le thème « la transformation de l’Afrique, le Groupe de la Banque africaine de développement et la réforme de l’architecture financière mondiale », les assemblées annuelles de la BAD ont été une occasion pour les gouverneurs de la Banque de partager leurs expériences sur les progrès réalisés par leurs pays respectifs dans la transformation de leurs économies, les principaux obstacles rencontrés dans ce processus et les réformes clés entreprises pour les surmonter ou au moins réduire au minimum leurs effets négatifs.

Cette année, les Assemblées annuelles de la BAD ont connu la présence de 8.300 participants, dont des dirigeants de banques multilatérales de développement, des diplomates, des partenaires au développement, ainsi que des représentants d’organisations de la société civile et du secteur privé.

Dans la même catégorie