AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

Le Maroc représenté en octobre prochain à Paris à une conférence internationale sur les nouveaux défis du numérique


  3 Février      29        Technologie (440),

   

Paris, 03/02/2021 (MAP) – Le Maroc prendra part, en octobre prochain à Paris, à une conférence internationale consacrée aux enjeux et nouveaux défis du numérique.

La conférence H2PTM (Hypertextes et Hypermédias, Produits, Outils et Méthodes), prévue du 16 au 18 octobre prochain à l’Université Paris 8 et au Campus Condorcet, l’un des plus grands campus européens dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales, constitue l’une des plus anciennes manifestations scientifiques au monde consacrées aux enjeux du numérique.

La conférence, qui en est à sa 16è édition, devra débattre de plusieurs thématiques, notamment l’apport des Sciences de l’information et de la communication aux pratiques info-communicationnelles déviantes, et en particulier celles relatives à la question des fake news et des deep fakes, les processus mis en œuvre dans les manipulations malveillantes, les processus et les approches d’évaluation de la qualité d’une information, les avancées de l’intelligence artificielle ou encore le rôle que les nouvelles technologies peuvent jouer pour répondre aux dérives de certains usages malveillants.

L’enseignant-chercheur Mohamed Benabid, représentera le Maroc au nom de l’ENCG Dakhla et de l’Université ouverte de Dakhla. Invité à faire partie du comité scientifique de la 16e édition de la conférence H2PTM, M. Benabid interviendra au Master intelligence économique et prospective des territoires.

Evénement scientifique bisannuel depuis 1989, la conférence internationale H2PTM propose un terrain d’échange fécond entre les recherches issues des sciences de l’information et de la communication, de l’informatique, de la sémiotique, de l’art et des sciences cognitives.

Dans la lignée des précédentes éditions, H2PTM 2021 devra poursuivre la valorisation des recherches sur les hypertextes et les hypermédias, dont les applications se concrétisent de plus en plus dans les sciences humaines et sociales.

L’édition 2021 se fixe ainsi pour objectif de valoriser les recherches sur les hypertextes et les hypermédias à l’ère de l’information et de la désinformation hypermédiatiques (texte, son, image et vidéo) sous l’angle épistémologique, culturel, informationnel, désinformationnel (rumeur, vol d’identité, trucage, contrefaçon, imitation, manipulation, opacité de systèmes), social, alternatif et technique.

Pour cette année, la conférence souhaite apporter un éclairage spécifique sur l’information et la désinformation numériques qui soulèvent des débats cruciaux.

« Comment les effets de ces manipulations peuvent-ils entraîner des problèmes d’éthique et de propriété intellectuelle ? Quelles démarches pour établir un écosystème plus transparent et en adéquation avec les aspirations des sociétés modernes ? Quels apports des SIC aux pratiques info-communicationnelles déviantes, et en particulier celles relatives à la question des fake news et des deep fakes ? Quels sont les processus mis en œuvre dans les manipulations malveillantes, comment les contrer et quels risques peuvent exister au moment de les confronter ? Comment les avancées de l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies peuvent-elles répondre aux dérives de certains usages malveillants ? Quels sont les processus et les approches d’évaluation de la qualité d’une information ?, autant de questions qui ponctueront les conférences scientifiques et les débats lors de cet évènement international.

Dans la même catégorie