AIB SND et diplomatie en couverture des journaux burkinabè AIB Yagha : 18 personnes dans le Conseil provincial des personnes âgées (CPPA) AIB Bazèga/ « Bedou magique »: Quatre présumés escrocs aux arrêts à Kayao pour un préjudice de 17 millions de FCFA AIB Nahouri : Les populations de Guelwongo réparent la route principale qui traverse le village AIB Nahouri/Commune de Ziou : Les populations de Toungou réalisent un ouvrage de franchissement de 75 mètres MAP Sous l’impulsion Royale, l’Afrique peut se prévaloir d’une « chaîne de savants et oulémas » fédératrice (ex-ministre-conseiller auprès de la Présidence sénégalaise) MAP Afrique du Sud : Alerte à la bombe dans un tribunal (police) AIP REVUE DE PRESSE: La lutte contre le désordre urbain à Abidjan et les préparatifs des festivités du 64e anniversaire de la Côte d’Ivoire en Une AIP « Il faut que les lignes bougent », lance Nassénéba Touré aux femmes du district du Goh-Djiboua ANP La Secrétaire générale Adjointe des Nations Unies sera au Niger du 24 au 25 juillet

Le ministère de la santé condamne les actes de vandalisme perpétrés au CHR d’Agboville et à l’hôpital général de Port-Bouet


  9 Juillet      14        Santé (15604),

 

Abidjan, 09 juil 2024 (AIP) – Le ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle (MSHP), par la voix de son directeur de cabinet, Dr Aka Charles Koffi, a condamné les actes de vandalisme perpétrés au Centre hospitalier régional (CHR) d’Agboville et à l’hôpital général de Port-Bouet.

Lors d’une conférence de presse tenue lundi 08 juillet 2024 au cabinet sis à Abidjan-Plateau, Dr Aka a dénoncé ces actes d’agression et de vandalisme perpétrés, dimanche contre le personnel soignant du CHR d’Agboville et de l’hôpital général de Port-Bouet.

Le ministère rassure le personnel soignant que des mesures appropriées sont prises pour assurer leur sécurité sur leur lieu de travail. Il appelle également à la responsabilité individuelle et collective pour préserver les nombreux acquis en termes d’infrastructures et d’équipements de nos différentes structures sanitaires, a fait savoir Dr Aka.

« Qu’il me soit permis de présenter à ce stade de mon propos, au nom du ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, nos sincères condoléances aux différentes familles éplorées. Les services compétents du ministère de la Santé sont à pied d’œuvre pour élucider les circonstances des deux décès », a-t-il exprimé.

Un individu identifié à l’état civil au nom de S.M., âgé de 43 ans, a mis le feu au bâtiment de pédiatrie du CHR d’Agboville suite au décès de son neveu S.A., âgé de 10 ans.

À l’hôpital général de Port-Bouet, le fils de Dame K.A., âgée de 36 ans, pris d’émotion après l’annonce du décès de sa mère, a posé des actes de vandalisme contre le personnel de santé.

Dans la même catégorie