AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

Le ministre Adama Kamara veut réussir le pari de 20 millions d’enrôlés à la CMU avec les médias


  1 Juillet      12        social (756),

 

Abidjan, 1er juil 2024 (AIP) – Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Adama Kamara, s’est engagé à atteindre l’objectif ambitieux de 20 millions de personnes inscrites à la Couverture maladie universelle (CMU) d’ici la fin de l’année 2024, en collaboration avec les médias ivoiriens.

Pour répondre à ce défi de passer de 13 millions de personnes enrôlées à l’heure actuelle à 20 millions d’ici fin 2024, le ministère a invité près de 40 journalistes et rédacteurs en chef de divers médias à un atelier, les vendredi 28 et samedi 29 juin à Assinie, afin de définir les modalités de contribution des journalistes de la presse à la diffusion d’informations sur la CMU.

« Notre objectif pour l’année 2024 est d’atteindre 20 millions d’enrôlés d’ici la fin du mois de décembre. Cet objectif ne peut être atteint sans une communication professionnelle adaptée au contexte sociétal ivoirien », a souligné le ministre.

Pour Adama Kamara, il est crucial que ”chaque citoyen vivant sur le territoire ivoirien comprenne pleinement les avantages de la CMU, connaisse les modalités d’inscription, de paiement des cotisations, de localisation des centres de soins et de médicaments, ainsi que les procédures pour signaler les dysfonctionnements”.

Le ministre a encouragé chaque journaliste à devenir des ambassadeurs de la CMU, des agents du changement en créant des contenus engageants et en racontant des histoires inspirantes de bénéficiaires pour promouvoir ce projet de société. « Ensemble, nous pouvons garantir que chaque Ivoirien et chaque Ivoirienne bénéficie de soins de santé accessibles et de qualité », a-t-il ajouté.

Le ministre a expliqué que la CMU, après une phase d’expérimentation et de développement progressif, entre désormais dans une phase cruciale de consolidation. Il a souligné le rôle essentiel des médias dans la réussite de ce projet à fort impact social, notant qu’ils ont la capacité d’informer, d’éduquer et de sensibiliser le public.

« Vous êtes les gardiens de l’information, les principaux relais de l’action publique auprès des populations. Votre rôle ne se limite pas à la simple narration des faits ; il englobe également l’engagement et la responsabilité sociale. Vous êtes donc des alliés indispensables dans la mise en œuvre de la CMU », a-t-il insisté.

Au cours de cet atelier de deux jours, les aspects tels que le processus d’inscription à la CMU, l’accès aux services et les mécanismes de collecte des cotisations, en particulier pour le secteur informel, ont été présentés en détail aux professionnels des médias.

À l’issue des travaux, plusieurs recommandations ont été adoptées, notamment la création d’une Task force CMU et diverses activités de communication pour mobiliser les populations ivoiriennes autour de ce projet national à fort impact social.

Grâce à de nombreuses actions de sensibilisation de proximité telles que la ronde du social et l’opérationnalisation du système d’enrôlement sur place des cartes CMU, plus de 13,1 millions de personnes ont déjà été enrôlées à ce jour, représentant plus de 43% de la population nationale.

Dans la même catégorie