ANP Niger : Les biens du Bureau National de la Carte Brune CEDEAO déclarés désormais ‘’insaisissables’’ ANP Le Niger va organiser le 1er Juillet 2021 une table ronde pour le financement de sa nouvelle Stratégie de Finance Inclusive ANP Décès de l’ancien Ministre Mohamed Boucha ce jeudi 24 juin 2021 : Les obsèques officielles prévues ce vendredi 25 juin ANP Inauguration à Niamey de la nouvelle ambassade des États Unis construite à plus de 150 milliards de francs CFA ANP Le Premier Ministre Ouhoumoudou préside la 12ème réunion du comité de pilotage de la mission Eucap Sahel Niger APS ONZE NOUVEAUX MEMBRES FONT LEUR ENTRÉE DANS LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA SODAV APS TOURNOI DE DUBAÏ : UNE DÉFAITE QUI OBLIGE LES LIONS À GAGNER LE DERNIER MATCH, SELON LEUR COACH APS TOURNOI U20 UAFA : MALICK DAFF SALUE LA BONNE ENTAME DE SON ÉQUIPE APS USSEIN : LES RECOMMANDATIONS DU CONSEIL ACADÉMIQUE POUR UNE REPRISE DES COURS DANS LES MEILLEURS DÉLAIS APS CÉRÉMONIE DE RESTITUTION DE L’INVENTAIRE SUR LE PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL, MARDI

LE MINISTRE DE LA CULTURE APPELLE LES CINÉASTES À METTRE EN EXERGUE « LA BRAVOURE DE NOS HÉROS »


  24 Juillet      17        Arts & Cultures (1651), Cinéma (189),

   

Dakar, 23 juil (APS) – Le ministre de la Culture et de la
Communication, Abdoulaye Diop, a invité mardi les cinéastes sénégalais
à se rapprocher des historiens pour mettre en exergue « la bravoure de
nos héros », surtout après la publication des cinq premiers volumes de
« L’histoire générale du Sénégal : des origines à nos jours », lesquels
ont été remis au chef de l’Etat le 17 juillet dernier.

« Je crois que dans l’éducation globale de nos populations, dans cette
satisfaction de retrouver ses identités (…), il est important que vous
réfléchissiez en relation avec les historiens pour voir comment on
peut mettre en exergue la bravoure de nos héros », a proposé M. Diop
aux cinéastes, lors d’une cérémonie dédiée à « l’excellence du cinéma
sénégalais ».

Abdoulaye Diop a souligné le rôle « hyperimportant » des réalisateurs
qui, dit-il, sont des relais d’information et d’éducation.

« Votre rôle serait important aux côtés de l’Etat parce que dans un
monde où le repli identitaire est grand, où tous nos problèmes
identitaires reposent sur la méconnaissance de l’autre, je crois que
c’est la culture qui doit jouer un véritable rôle de relais », affirme
M. Diop.

Des historiens sénégalais viennent de boucler cinq des 25 volumes
prévus pour raconter l »’histoire générale du Sénégal » aux générations
actuelles et à celles à venir, a-t-il rappelé.

« A vous de jouer maintenant, en relation avec les historiens, parce
que le Sénégal a des hommes très forts, qui représentent leur
identité », a-t-il proposé aux professionnels du cinéma.

Le ministre de la Culture et de la Communication dit compter sur les
cinéastes pour vulgariser cette histoire du Sénégal réécrite.

Une « attention particulière sera accordée » par la Direction de la
cinématographie au projet de réécriture de l’histoire du Sénégal,
ajoute-t-il.

Le comité de pilotage de la réécriture des 25 volumes de « L’histoire
générale du Sénégal : des origines à nos jours » est dirigé par
l’historien Iba Der Thiam.

Les 20 volumes restant à produire sortiront d’ici à 2024, selon les auteurs.
FKS/ADL/ESF/BK

Dans la même catégorie