GNA Ambassador of the Kingdom of Netherlands bids farewell to Foreign Minister GNA UPSA confers honorary doctorate on Matthew Opoku Prempeh GNA COVID-19: GHS to source more vaccines GNA NYA develops programme framework to encourage youth volunteerism GNA Diasporan Africans in Canada donate to Street Academy APS CORONAVIRUS : 712 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 05 DÉCÈS ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Plus de 300.000 doses de vaccin Johnson-Johnson offertes à la RCA ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités

Le ministre des finances interrogé par la DCI sur le détournement présumé de plus de 20 milliards de Shillings destinés à la construction de deux barrages (médias)


  5 Mars      36        Economie (12663), Société (34415),

   

Rabat, 05/03/2019 (MAP)- Le ministre kényan des Finances Henry Rotich a été interrogée ce mardi par la Direction des Enquêtes Criminelles (DCI) sur le détournement présumé de fonds estimés à plus de 20 milliards de shillings destinés à la construction de deux barrages dans le comté d’Elgeyo-Marakwet, rapportent les journaux et les chaînes de télévision du pays.

Des images diffusées par les chaines de télévision du Kenya montraient le trésorier du pays entrer dans le siège de la DCI vers 06h00 du matin pour répondre aux interrogations des enquêteurs dans cette affaire.

M. Rotich est notamment soupçonné d’avoir autorisé le versement de plus 20 milliards de shillings aux entreprises liées aux projets des barrages « fantômes » de Kimwarer et d’Arror dans le comté d’Elgeyo-Marakwet.

Il est également soupçonné d’avoir écrit à la Commission foncière nationale pour demander aux autorités de traiter des problèmes d’attribution de terres afin de permettre à l’autorité de développement de la vallée de Kerio (KVDA) de réinstaller les résidents déplacés pour la réalisation des projets en question.

La KVDA, qui a passé des contrats avec les sociétés italiennes CMC di Ravenna et Itinera pour la réalisation des barrages, est également au centre des enquêtes sur « le prétendu paiement de pots-de-vin » aux fonctionnaires pour remporter les adjudications de Kimwarer et Arror, soulignent les médias kényans.

C’est la deuxième fois que M. Rotich comparaît devant les détectives de la DCI pour faire la lumière sur les projets Elgeyo-Marakwet, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie