GNA Covid-19, more people queue to vaccinate in New Juaben North GNA Government cannot renege on its responsibility – Tema East MP GNA Ayorkor Botchwey calls for strengthening of Ghana-São Tomé and Príncipe relation GNA Give financial institutions confidence to lend to private sector– Dalex GNA AfCFTA/China sign MoU on establishing Expert Group on Economic Cooperation APS ATELIER DE RESTITUTION SUR LA RÉFORME DES TEXTES RELATIFS À LA DÉCLARATION DE PATRIMOINE, MARDI APS MOLY KANE REMPORTE LE POULAIN D’OR DE LA 27E ÉDITION DU FESPACO APS MACKY SALL PLAIDE POUR UN FONDS AFRICAIN DE PROMOTION DU CINÉMA APS COVID-19 : UN DÉCÈS ET 2 NOUVEAUX CAS APS CANCER DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 217 FEMMES DÉPISTÉES À TOUBA

Le ministre des finances interrogé par la DCI sur le détournement présumé de plus de 20 milliards de Shillings destinés à la construction de deux barrages (médias)


  5 Mars      39        Economie (13490), Société (36497),

   

Rabat, 05/03/2019 (MAP)- Le ministre kényan des Finances Henry Rotich a été interrogée ce mardi par la Direction des Enquêtes Criminelles (DCI) sur le détournement présumé de fonds estimés à plus de 20 milliards de shillings destinés à la construction de deux barrages dans le comté d’Elgeyo-Marakwet, rapportent les journaux et les chaînes de télévision du pays.

Des images diffusées par les chaines de télévision du Kenya montraient le trésorier du pays entrer dans le siège de la DCI vers 06h00 du matin pour répondre aux interrogations des enquêteurs dans cette affaire.

M. Rotich est notamment soupçonné d’avoir autorisé le versement de plus 20 milliards de shillings aux entreprises liées aux projets des barrages « fantômes » de Kimwarer et d’Arror dans le comté d’Elgeyo-Marakwet.

Il est également soupçonné d’avoir écrit à la Commission foncière nationale pour demander aux autorités de traiter des problèmes d’attribution de terres afin de permettre à l’autorité de développement de la vallée de Kerio (KVDA) de réinstaller les résidents déplacés pour la réalisation des projets en question.

La KVDA, qui a passé des contrats avec les sociétés italiennes CMC di Ravenna et Itinera pour la réalisation des barrages, est également au centre des enquêtes sur « le prétendu paiement de pots-de-vin » aux fonctionnaires pour remporter les adjudications de Kimwarer et Arror, soulignent les médias kényans.

C’est la deuxième fois que M. Rotich comparaît devant les détectives de la DCI pour faire la lumière sur les projets Elgeyo-Marakwet, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie