MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Le Niger envisage de se tourner vers le Tchad pour l’exportation de son pétrole


  27 Juin      17        Economie (21743),

 

Abidjan, 27 juin 2024 (AIP)-Le Niger envisage d’utiliser le pipeline du Tchad pour exporter son pétrole brut vers le marché international face aux incompréhensions avec les autorités béninoises dans l’utilisation du pipeline passant par le port béninois de Sémè, a rapporté mercredi 26 juin 2024 l’agence d’information du Burkina Faso (AIB), citant l’Agence de presse nigérienne (ANP).

Au cours du conseil économique qui s’est tenu le 24 juin 2024, le chef du gouvernement nigérien, Ali Mahamane Lamine Zeine, a évoqué la possibilité d’envisager «la reprise des échanges pour faire passer le brut du Niger par le Tchad», a indiqué l’ANP.

Cette position fait suite à une mission dépêchée le 30 mai 2024  au Niger par le président tchadien Mahamat Idriss Deby Itno, explique la même source.

Le 5 juin dernier, le Bénin a arrêté et jugé pour «usurpation de titre et usages de données informatiques falsifiées» des commis de l’Etat nigérien en mission de contrôle des chargements de pétrole au terminal portuaire béninois de Sèmè Kodji.

En réaction, les autorités nigériennes ont fermé les vannes d’écoulement du pétrole brut nigérien vers le Bénin. Elles ont aussi décerné la Médaille de la souveraineté Sarauniya Mangou à ses agents relaxés ou condamnés avec sursis par la justice béninoise.

Au lendemain de l’annonce du Niger de recourir au Tchad pour exporter son pétrole, d’anciens présidents du Benin, Nicéphore Dieudonné Soglo et Thomas Boni Yayi, se sont rendus à Niamey pour évoquer avec le président du Niger, le général Abdourahamane Tiani, les différends qui opposent les deux pays voisins.

La frontière entre les deux pays est fermée par les autorités de Niamey qui évoquent des questions de sécurité et qui accusent le Bénin d’entretenir des bases terroristes, ce qui a entraîné une flambée des prix au Bénin et exaspéré le pouvoir de Cotonou.

Après la chute de Bazoum, les autorités béninoises se sont montrées favorables pour attaquer militairement le Niger à travers les forces de la CEDEAO afin de déloger le général Tiani et réinstaller au pouvoir le président déchu.

Dans la même catégorie