MAP La République du Congo officiellement connectée au câble sous-marin « 2Africa » MAP La Namibie et le PAM s’associent pour renforcer la sécurité alimentaire et la gestion des catastrophes ANGOP Les États-Unis allouent un million de dollars pour un projet de biodiversité à Cuando Cubango AGP Guinée: Le mouvement syndical suspend sa grève générale UNA-ANP Médine : Début de la 44ème édition du Forum Al-Baraka sur les objectifs de la Charia et le cadre réglementaire de l’économie islamique AIB Jeux_africains 2024 : le Burkina Faso y participe avec 15 disciplines AIP L’UNESCO renforce les capacités des cadres de l’administration burkinabè en prospective stratégique AIP SIA 2024 : Laurent Tchagba tisse un partenariat solide avec l’ONF de France pour la restauration du couvert forestier AIP La JCI « Abidjan soleil » place La 4è édition de Women’s day sous le signe du leadership féminin en entreprise MAP Guinée: libération d’un responsable syndical, revendication majeure des grévistes

« Le Niger et la Chine entretiennent d’excellents rapports de coopération et se soutiennent mutuellement’’ (Ambassadeur du Niger en Chine)


  29 Novembre      40        Coopération (2164),

 

Pékin, 29 Nov (ANP) – Son Excellence Monsieur Garba  Seyni, ambassadeur du Niger en Chine depuis presque deux ans a accordé le jeudi 23 novembre 2023  un entretien  au journaliste de l’Agence Nigérienne de Presse (ANP) sur les relations sino-nigériennes de coopération.

Interrogé sur l’état de santé de cette coopération, le diplomate nigérien a rappelé  que le Niger et la Chine sont deux pays amis liés par une solide coopération gagnant-gagnant qui couvre plusieurs domaines.

Il a ajouté que la Chine est le premier partenaire du Niger dans le domaine des investissements. Au niveau des instances internationales, selon l’ambassadeur nigérien, le Niger et la Chine entretiennent d’excellents rapports de coopération et se soutiennent mutuellement, notamment en cas de candidature à un poste électif  tout en précisant que les deux pays ont une convergence de vue dans plusieurs domaines dont celui d’œuvrer sans relâche à la construction d’un monde meilleur, juste et équitable.

Evoquant les fruits de cette coopération, le diplomate nigérien a indiqué que l’excellente coopération entre nos deux pays a permis au Niger de bénéficier de l’expertise et des ressources de la République populaire de Chine pour développer certains secteurs importants de la vie socio-économique du Niger.

Il s’agit notamment dans le domaine du pétrole, l’exploitation du pétrole nigérien par la China National Petroleum Corporation (CNPC) depuis 2011, avec la mise en service de la Société de Raffinerie de Zinder (SORAZ) et  très bientôt le pétrole brut sera sur le marché international suite au lancement de la production le 1er novembre 2023. Et cela a été possible grâce à la réalisation d’un pipeline d’environ 2000 Km de long, allant des champs pétroliers d’Agadem (Niger) au port de Sèmè au Benin. C’est le plus long pipeline d’Afrique.

Dans le domaine des infrastructures, le Niger a bénéficié de plusieurs réalisations sous forme de dons. Il s’agit notamment,  des  2ème  et 3ème  ponts sur le fleuve Niger au niveau de Niamey, la capitale, ayant permis de fluidifier le trafic routier, de l’Hôpital Général de Référence(HGR), construit et équipé par la Chine avec une capacité de 500 lits qui fait la fierté du Niger et le Stade General Seyni Kountché avec une capacité de 35000 places.

Dans le domaine de la santé, l’on peut retenir en plus de la construction de l’Hôpital Général de Référence, que le Niger a bénéficié à plusieurs reprises de dons en médicaments et de matériels médicaux, notamment pendant la pandémie du Covid-19 et de l’envoi régulier d’équipes médicales chinoises dans les hôpitaux du Niger au grand bonheur de la population.

Dans les domaines Culturel, Défense et Sécurité, notre pays a bénéficié de bourses de formation et de dons en équipements militaires. La Chine appuie également le G5 Sahel pour lutter contre l’insécurité dans le Sahel et elle envisage aussi la création d’un Institut de Confucius à Niamey pour permettre aux jeunes nigériens de pratiquer les arts martiaux et apprendre la langue chinoise.

Enfin, dans le domaine du Commerce, selon le diplomate nigérien, beaucoup d’entreprises chinoises sont intéressées par les produits agricoles du Niger, notamment le sésame.  Aussi certaines envisagent de construire des entrepôts de stockage  afin de faciliter le transport vers la Chine. Selon les données publiées par l’Administration Générale des Douanes de Chine, de Janvier à Août 2023 les volumes d’exportation et importation entre le Niger et la Chine s’élèvent à 528 millions de dollars, et la majorité des produits importés vers la Chine sont des produits agricoles, des minerais etc. Cela démontre l’intensité des échanges commerciaux entre les deux pays a-t-il ajouté. Aussi, le Niger a déposé une demande d’autorisation d’accès au marché chinois au profit de certains produits agricoles tels que le soja, l’arachide, le niébé, le gingembre séché, le foloré etc.

Il est important de souligner que le Niger bénéficie d’investissements d’entreprises privées chinoises comme le cas de la société China-Africa Building Material SA (CBM Nig) ayant construit la cimenterie de Badaguichiri qui produit le Ciment « Mango ».

Dans le cadre de l’initiative chinoise de la Route et la Ceinture (BRI) lancée en  2013 par le président  Xi Jinping qui regroupe plus de 150 pays visant à renforcer les échanges commerciaux à travers le monde et ainsi améliorer  la qualité de la vie des populations. Cela implique la réalisation d’importantes infrastructures terrestres et maritimes. C’est dans ce cadre que le Niger bénéficierait d’un projet de réhabilitation du tronçon de la RTA, Abalak-Tamaya, long de 71 km.

En termes de perspectives, la coopération Sino-nigérienne se renforce de jour en jour et pourrait avoir un bel avenir dans plusieurs secteurs.

Selon le diplomate nigérien le secteur le plus concerné est celui du pétrole où l’exploitation de nouveaux blocs serait de nature à augmenter la production journalière. Le Niger pourrait également s’orienter vers le développement de la pétrochimie et profiter d’autres dérivés du pétrole comme le goudron.

Pour  l’Ambassadeur  Garba Seyni, le Niger dispose  également d’énormes potentiels dans le domaine minier, notamment l’uranium dont l’exploitation rationnelle en coopération avec la Chine pourrait avoir un impact positif sur le budget national afin de booster plusieurs secteurs comme l’énergie et l’agriculture qui pourraient se développer avec les ressources tirées du pétrole et des mines en bénéficiant de l’expertise de la République populaire de Chine.

Dans la même catégorie