ANP Niamey : Des bonnes volontés contribuent pour plus de plus 1.600 millions au FSSP ACI Congo/Transports: Le budget du fonds routier exercice 2024 arrêté à plus de 21 milliards de Fcfa ACI Sangha/Sécurité: Quatre délinquants présumés interpellés à Ouesso MAP Cameroun : sept personnes calcinées dans l’incendie d’un minibus MAP Marsa Maroc sélectionné pour gérer des Terminaux du Port de Cotonou MAP La Côte d’Ivoire n’a « aucun problème » avec ses pays voisins (parti au pouvoir) ACI Congo/Unicef: Francine Ntoumi nommée ambassadrice nationale AGP Guinée: Lancement d’une campagne de traitement gratuit des anomalies visuelles financée par le Royaume d’Arabie Saoudite AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’

Le Niger retire le permis d’exploitation d’uranium à l’entreprise française ORANO


  21 Juin      61        Economie (21767), Politique (26018),

 

Niamey, 20 Juin (ANP) – L’entreprise française d’exploitation d’uranium Orano, a pris acte ce jeudi 20 juin, de la décision des autorités du Niger de retirer à sa filiale Imouraren SA, son permis d’exploitation du gisement, et ce malgré la reprise des activités sur site conformément aux attentes qu’elles avaient exprimées.
A travers un communiqué rendu public sur son site, Orano rappelle que l’entreprise s’est toujours inscrite dans une démarche responsable de partenariat et de transparence, agissant en concertation continue avec l’Etat du Niger et les parties prenantes locales, notamment dans le cadre de la feuille de route ambitieuse et de long terme définie dans l’accord global de partenariat signé en mai 2023.
Orano s’inquiète de l’impact négatif qu’aura cette décision de retrait du permis d’exploitation du gisement sur le développement économique, social et sociétal de la région.
Orano reste disposé à maintenir ouverts tous les canaux de communication avec les autorités du Niger sur ce sujet, tout en se réservant le droit de contester la décision de retrait du permis d’exploitation devant les instances judiciaires compétentes, nationales ou internationales.

Engagé depuis plus de 50 ans au Niger, la multinationale française du nucléaire Orano, anciennement Areva, participe avec ses partenaires au travers de ses filiales à la valorisation du potentiel uranifère du pays et au développement des régions du Nord Niger.

Les conditions actuelles du marché, avec une hausse favorable du cours de l’uranium, permettent d’envisager à nouveau une mise en exploitation d’Imouraren. Tenant compte du contexte, et en réponse à la sollicitation des autorités, Orano avait soumis à l’Etat du Niger une proposition technique concrète permettant cette mise en valeur le plus rapidement possible.
A cet effet, les infrastructures ont d’ores et déjà été réouvertes depuis le 4 juin 2024 pour accueillir les équipes de construction et faire avancer les travaux.

Dans la même catégorie