MAP Des pays de l’Afrique australe signent l’ »Appel de Tanger » pour l’expulsion de la pseudo « rasd » de l’UA (journal lésothien) APS PIDA : Dakar2 liste des mesures concrètes à prendre pour le financement des projets APS Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre) MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024

Le Parlement de la CEDEAO veut que justice soit rendue à Amy Ndiaye Gniby


  8 Décembre      10        Administration (111),

   

Dakar, 7 déc (APS) – Le Parlement de la CEDEAO a appelé mercredi l’Etat du Sénégal à créer les conditions permettant de rendre justice à la députée Amy Ndiaye Gniby, de la mouvance présidentielle, giflée par son collègue Massata Samb du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), une formation de la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi, jeudi dernier.

Il a lancé cet appel par l’intermédiaire d’une délégation dépêchée auprès du président de l’Assemblée nationale sénégalaise, Amadou Mame Diop.

Cette délégation a présenté à M. Diop une déclaration dans laquelle l’institution sous-régionale exhorte à mettre en place les “dispositions nécessaires”, afin que justice soit rendue à la députée agressée jeudi dernier, lors du vote du budget du ministère de la Justice.

“Tout en souhaitant prompt rétablissement à la députée victime, le Parlement de la CEDEAO exhorte l’État sénégalais, en collaboration avec l’Assemblée nationale du Sénégal à prendre les dispositions nécessaires pour que justice soit faite sur cet évènement malheureux”, a déclaré la troisième vice-présidente du Parlement de la CEDEAO, Ibrahima Memounatou, en lisant la déclaration.

“C’est avec une grande consternation et une profonde indignation que le Parlement de la CEDEAO a suivi la scène de violences barbares et ignobles perpétrées sur l’honorable Amy Ndiaye Gniby, députée à l’Assemblée nationale du Sénégal, le jeudi 1er décembre 2022”, a poursuivi la parlementaire.

Ibrahima Memounatou, qui est la deuxième vice-présidente du Parlement du Togo, a promis d’aller rendre visite à la victime pour lui exprimer la sympathie de ses collègues de l’institution.

Dans cette déclaration adoptée en séance plénière, le 3 décembre dernier, à l’occasion de la deuxième session ordinaire de l’année 2022, le Parlement exhorte les autorités sénégalaises concernées à prendre les mesures allant dans le sens de condamner tout acte de violence et d’abus contre les femmes en général. »

Dans la même catégorie