MAP Beach soccer:  » Mon objectif, c’est de qualifier le Maroc à la Coupe du Monde 2024  » (sélectionneur) MAP Rabat : Cérémonie en l’honneur des pugilistes marocains sacrés au championnat d’Afrique Elite et au championnat arabe Juniors GNA Ghana trains Rwandan FDA on WHO Benchmarking Tool GNA More people queue for power at Legon ECG sub-station GNA Stakeholders laud VRA for sustainable growth, impressive operational performance GNA Ghana grateful to UK for funding research into Non-Communicable Diseases GNA Mental Health Week launched in Tamale GNA Problem-solving based education curriculum is crucial for sustainable national economic growth GNA Africa’s mineral wealth remains key driver of its transformation- Ambassador Muchanga AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des jeunes entrepreneurs formés à la digitalisation de leurs activités

Le Parlement n’approuve pas la proposition de loi qui réglemente le statut administratif spécial de la capitale du pays


  14 Juillet      28        Politique (20893),

   

Praia, 14 juil (Inforpress) – Le projet de loi régissant le statut administratif spécial de la capitale de Cabo Verde n’a pas été adopté par le Parlement, ayant reçu des votes contre et en faveur des députés de l’opposition et de ceux qui soutiennent le gouvernement.
Le projet de loi avait 39 voix en général, 35 du Mouvement pour la démocratie (MpD, pouvoir) et quatre du Parti Africain de l’indépendance de Cabo Verde (PAICV, opposition), qui a également voté 21 abstentions.
Six députés ont voté contre la proposition, trois de l’Union capverdienne indépendante et démocratique (UCID, opposition), deux du PAICV et un du MpD. Avec ces votes, la proposition a été rejetée car il n’y avait pas de majorité absolue pour son approbation.
Dans son explication de vote, la leader parlementaire du MpD, Joana Rosa, qui s’est réjouie de quelques voix en faveur des députés du PAICV, a déclaré que certains députés de ce parti ont toujours été contre les grandes réformes du pays. Selon elle, la politique du gouvernement c’est «intégrer et décentraliser», soulignant que de Santo Antão à Brava, les municipalités ont plus de ressources et plus de développement, malgré trois années de sécheresse.

Dans la même catégorie