ANP Dosso : Saisie de stupéfiants d’une valeur de plus de 30 millions de francs MAP CAN de futsal (3e journée/Groupe A) : Le Maroc se qualifie pour les demi-finales en surclassant la Zambie (13-0) MAP Tan-Tan : la Marine Royale porte assistance à 53 candidats à la migration irrégulière ANP Les accords sur la vente du brut de pétrole nigérien au centre d’un entretien entre le Chef de l’État et l’Ambassadeur de Chine au Niger MAP Nigeria: Des ONG demandent à l’Etat de ne pas autoriser Shell à vendre sa filiale onshore MAP Au 1er anniversaire du conflit au Soudan, Guterres préconise une solution politique AIP Une journée organisée en l’honneur des enseignants de l’UFRICA de l’Université Félix Houphouët Boigny AIP Mise en œuvre des CND : le ministère de l’Environnement lance un appel à projet (Communiqué) AIP La Côte d’Ivoire enregistre une avancée significative dans la lutte contre le changement climatique (Ministre) AIB Soum: L’armée burkinabè pulvérise des pick-up chargés de carburant et de munitions

Le Patn accompagne le Fasuce dans la poursuite de la connexion des zones rurales


  25 Janvier      54        Economie (20902), Technologie (1015),

 

Brazzaville, 25 Janvier (ACI) – Le Projet d’accélération de la transformation numérique (Patn) va accompagner le Fonds d’accès pour le service universel des communications électroniques (Fasuce), afin de poursuivre la connection dans les zones rurales du pays, a fait savoir, le 24 janvier à Brazzaville, le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, M. Léon Juste Ibombo.

Il a donné cette information lors du lancement du Patn, un projet financé par la Banque mondiale, dans le cadre de l’accélération de la transformation numérique. Selon lui, cette connexion se fera en immigrant toutes les antennes en 3G et 4G à celles implémentées dans les zones rurales et celles qui sont encore en 2G.

Pour M. Ibombo, accélérer la transformation numérique du pays est une réponse urgente aux besoins de développement socio-économique pour défier la fracture numérique, la pauvreté et les disparités sociales.

En outre, il a fait savoir que ce projet, dont la durée est de 5 ans, cadre avec le Plan national de développement (Pnd) 2020-2026. Il va couvrir les secteurs des télécommunications, des postes, de l’économie, de l’entreprenariat, de la santé, de l’éducation, de l’administration publique, de la justice et de l’état civil.

Intervenant à cette occasion, le directeur général régional programme des infrastructures de la Banque mondiale, M. Franz Drees-Gros, a dit que le lancement du Patn constitue une étape cruciale de l’implication continue de la Banque mondiale dans la transformation numérique au Congo.

A son avis, ce projet va offrir un programme de renforcement des capacités pour augmenter le taux et le niveau d’alphabétisation numérique des utilisateurs, qu’ils soient fonctionnaires ou privés, avec un accent particulier sur les jeunes, les femmes et les personnes à mobilité réduite.

Cette formation va préparer les bénéficiaires aux nouveaux emplois sur le marché qui requièrent presque toutes les compétences numériques. Elle va aussi permettre à ces derniers à devenir les nouveaux entrepreneurs du numérique et à innover dans les services et contenus demandés au Congo, a précisé M. Drees-Gros.

Par ailleurs, il a réaffirmé l’engagement de la Banque mondiale d’accompagner les efforts du gouvernement dans la réalisation des activités prévues par le Patn au cours des cinq prochaines années.

M. Drees-Gros s’est dit convaincu qu’au terme de ce projet, la vie des Congolaise et des Congolais s’en trouvera irrémédiablement impactée et améliorée, donnant ainsi son sens et sa justification à la mission de la Banque mondiale de lutter contre la pauvreté et de promouvoir la prospérité de façon durable pour tous.

Dans la même catégorie