APS SENEGAL-AFFAIRES / La Directrice des Opérations de la BM et des hommes d’affaires suisses reçus par le Directeur général de l’APIX APS SENEGAL-TIC-SECURITE / Sécurité numérique : la DCSSI annonce un partenariat ”stratégique” avec Sentrust APS SENEGAL-CUTLURE / Foundiougne abrite le premier festival du ”cousinage à plaisanterie”, les 13 et 14 juillet ACP Ituri : parution de l’ouvrage «Ensemble nous pouvons » pour la cohésion dans la diversité ACP Équateur : Cri d’alarme pour la protection des forêts à Losanganya ACP Ecologie : la RDC élue à la présidence du Comité d’Ethique d’une fédération africaine ACP Kinshasa : 262 patients retenus pour la deuxième campagne des chirurgies gratuites de cataracte ACP Kinshasa : campagne de sensibilisation des parents d’élèves à la lutte contre la poliomyélite ACP RDC : 810 femmes bénéficiaires des soins gratuits contre la fistule obstétricale ACP Kinshasa: des cambistes sensibilisés sur l’instruction administrative organisant le secteur

Le Patn accompagne le Fasuce dans la poursuite de la connexion des zones rurales


  25 Janvier      56        Economie (21305), Technologie (1057),

 

Brazzaville, 25 Janvier (ACI) – Le Projet d’accélération de la transformation numérique (Patn) va accompagner le Fonds d’accès pour le service universel des communications électroniques (Fasuce), afin de poursuivre la connection dans les zones rurales du pays, a fait savoir, le 24 janvier à Brazzaville, le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, M. Léon Juste Ibombo.

Il a donné cette information lors du lancement du Patn, un projet financé par la Banque mondiale, dans le cadre de l’accélération de la transformation numérique. Selon lui, cette connexion se fera en immigrant toutes les antennes en 3G et 4G à celles implémentées dans les zones rurales et celles qui sont encore en 2G.

Pour M. Ibombo, accélérer la transformation numérique du pays est une réponse urgente aux besoins de développement socio-économique pour défier la fracture numérique, la pauvreté et les disparités sociales.

En outre, il a fait savoir que ce projet, dont la durée est de 5 ans, cadre avec le Plan national de développement (Pnd) 2020-2026. Il va couvrir les secteurs des télécommunications, des postes, de l’économie, de l’entreprenariat, de la santé, de l’éducation, de l’administration publique, de la justice et de l’état civil.

Intervenant à cette occasion, le directeur général régional programme des infrastructures de la Banque mondiale, M. Franz Drees-Gros, a dit que le lancement du Patn constitue une étape cruciale de l’implication continue de la Banque mondiale dans la transformation numérique au Congo.

A son avis, ce projet va offrir un programme de renforcement des capacités pour augmenter le taux et le niveau d’alphabétisation numérique des utilisateurs, qu’ils soient fonctionnaires ou privés, avec un accent particulier sur les jeunes, les femmes et les personnes à mobilité réduite.

Cette formation va préparer les bénéficiaires aux nouveaux emplois sur le marché qui requièrent presque toutes les compétences numériques. Elle va aussi permettre à ces derniers à devenir les nouveaux entrepreneurs du numérique et à innover dans les services et contenus demandés au Congo, a précisé M. Drees-Gros.

Par ailleurs, il a réaffirmé l’engagement de la Banque mondiale d’accompagner les efforts du gouvernement dans la réalisation des activités prévues par le Patn au cours des cinq prochaines années.

M. Drees-Gros s’est dit convaincu qu’au terme de ce projet, la vie des Congolaise et des Congolais s’en trouvera irrémédiablement impactée et améliorée, donnant ainsi son sens et sa justification à la mission de la Banque mondiale de lutter contre la pauvreté et de promouvoir la prospérité de façon durable pour tous.

Dans la même catégorie