MAP L’action du PAP doit être tournée vers les résultats pour relever les défis de l’Afrique (Charumbira) MAP Les Emirats arabes unis accordent 25 millions USD au PAM pour des actions humanitaires au Soudan MAP Sénégal: appel à la prévention suite à la detection de cas positifs au Coronavirus sur des pèlerins MAP Le Maroc remporte le Championnat d’Afrique de beach-volley et se qualifie pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 MAP Rwanda: un mort dans une bousculade en marge d’un meeting électoral de Paul Kagame Niger : Une attaque fait un mort, un blessé grave et des otages dans le Nord (Intérieur) MAP Le CPS de l’UA insiste sur l’enregistrement des réfugiés afin d’améliorer la prise de décision sur leur situation et l’efficacité des actions humanitaires en Afrique ACI Congo/Musique: Sortie du single « Bu diama ntangu » de Ladis Arcade Mboungui ANP Début des examens du CFEPD Session 2024 : Plus de 400.000 candidats en lice ANP Le secteur des ONG et Associations de Développement a mobilisé plus de 150 milliards F CFA en 2023 au Niger (Ministre)

Le pays se dote d’une nouvelle politique de développement de la recherche scientifique et de l’innovation


  6 Octobre      75        Economie (21551), Science (603), Technologie (1094),

 

Brazzaville, 06 Oct (ACI) – Le Premier ministre, chef du gouvernement, M. Anatole Collinet Makosso, a réceptionné le 5 octobre à Brazzaville, le document de la nouvelle politique de développement de la recherche scientifique et de l’innovation, susceptible de contribuer à l’amélioration de la qualité de la vie et du bien-être de la population à travers l’approche scientifique.

Élaboré par les chercheurs congolais et les consultants internationaux, ce nouveau document permet de doter le pays d’un système solide de recherche scientifique, de technologie et de l’innovation capable de soutenir les ambitions de création et de transfert de technologie pour une économie congolaise diversifiée et résiliente, ainsi qu’un développement inclusif et durable à l’horizon 2030.

Ce document va également aider à relever les défis sociétaux de développement économique, sociale et environnementale, à travers une orientation politique axée sur 3 piliers majeurs du Plan national de développement (Pnd) 2020-2026, à savoir le développement de l’agriculture au sens large, le développement de l’industrie, le développement de l’économie numérique et du secteur tertiaire.

Pour le chef du gouvernement, ce nouveau cadre d’orientation stratégique en matière de recherche et d’innovation, servira  de boussole pour le Congo. De même, il permettra de changer de paradigme en passant de l’approche économique classique à l’approche scientifique, technologie et à l’Intelligence artificielle (Ia).

Dans son allocution, la ministre en charge de la Recherche scientifique, Mme Delphine Edith Emmanuel, a dit que cet instrument est adapté aux besoins de diversification de  l’économie et de développement du pays.

«Nous voulons une politique de la recherche scientifique et de l’innovation effective axée sur la mobilisation des ressources juridiques, politiques, humaines, financières et matérielles, dont la mise en œuvre sera appréciée par les indicateurs, pour le plus grand bonheur du peuple congolais et de la communauté internationale», a-t-elle fait savoir.

Prenant la parole à cette occasion, la représentante de l’Unesco au Congo, Mme Fatoumata Barry Marega, a appelé tous les partenaires à soutenir les efforts du Congo dans la mise en œuvre de cette nouvelle politique, pour une économie congolaise diversifiée et résiliente et un développement inclusif et durable du pays.

En outre, elle a encouragé les États membres à investir dans la science, la technologie et l’innovation, à élaborer des politiques scientifiques nationales pour réformer leurs systèmes scientifiques et à renforcer leurs capacités de suivi et d’évaluation des performances, grâce aux indicateurs STI, et des statistiques qui tiennent compte de la grande diversité des différents contextes spécifique à chaque pays.

Financé par l’Agence suédoise de coopération internationale pour le développement, ce projet a été réalisé avec l’appui de l’Unesco à travers le projet de renforcement des systèmes des sciences, technologies et innovations pour le développement durable en Afrique. Sur les six pays africains choisis, le Congo est le seul pays francophone à bénéficier de ce projet, a-t-on indiqué.

Dans la même catégorie