GNA Four arrested over attacks on motorists APS A PODOR, MACKY SALL VANTE LE PROGRAMME DE RÉALISATION D’INFRASTRUCTURES APS LES RÉFORMES SONT NÉCESSAIRES POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES CITOYENS (MINISTRE) APS LE SUTELEC DÉPLORE LA ‘’NON IMPLICATION’’ DES PARTENAIRES SOCIAUX À L’ÉLABORATION DU CODE DE L’ÉLECTRICITÉ APS VERS UNE AUGMENTATION DES EMBLAVAGES POUR ATTEINDRE L’AUTOSUFFISANCE EN RIZ GNA GIPC urged to package investment prospects in Ahafo Region AIP Le retour du président Gbagbo doit être un moment de paix pour Gagnoa, selon le président de la FPU GNA Trader jailed eight years for child stealing AIP Investiture du président du COSIM : Le Président Alassane Ouattara exhorte à la promotion d’un islam d’amour AIP Côte d’Ivoire : Le projet de production intensive de maïs hybrides lancé à Bondoukou

Le plan d’engagement citoyen du PIDUCAS au centre d’un atelier à Bouaké


  18 Mars      82        Développement humain (241), Photos (4339),

   

Bouaké, 18 mars (AIP)- Le plan d’engagement citoyen du projet d’infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires (PIDUCAS) était mardi au centre d’un atelier d’information et de consultation des parties prenantes.

Pour une bonne mise en œuvre de ce projet et pour favoriser l’atteinte optimale des objectifs poursuivis, la cellule de coordination (CC-PIDUCAS) a décidé de renforcer sa collaboration avec les populations locales et les organisations de la société civile. A cet effet, elle a élaboré un manuel de procédure pour l’engagement citoyen de ces populations bénéficiaires du projet.

L’organisation de cet atelier avait donc pour objectif de vulgariser le contenu de ce manuel d’engagement citoyen auprès de ces populations, mais aussi et surtout d’instaurer le dialogue avec celles-ci en vue de prendre en compte leurs préoccupations de sorte à accroître leur implication dans la mise en œuvre du projet pour une meilleure préservation des équipements réalisés à l’exploitation.

« Le plan d’engagement citoyen est réalisé pour responsabiliser les citoyens devant les infrastructures et équipements réalisés dans le cadre de la mise en œuvre du PIDUCAS. Autrement dit, lors que le PIDUCAS prendra fin, il faudrait que la relève soit assurée par les populations bénéficiaires des réalisations (à travers les ONG) de sorte qu’elles puissent être pérennisées sur le long terme », a expliqué le spécialiste du développement social du PIDUCAS, Ettien Brou.

Initié en 2017, avec un financement conjoint de la Banque Mondiale et de l’Etat de Côte d’Ivoire à hauteur de 78 milliards FCFA dont 73,7 milliards dont 73,7 pour le bailleur, le PIDUCAS a une durée de cinq ans. Il vise à créer des conditions de compétitivité dans les villes secondaires ciblées pour les développer et les rendre attrayantes afin de soutenir les investissements, la croissance et réduire la pauvreté dans le pays. Deux villes pilotes ont été choisies, notamment, Bouaké et San-Pedro.

A Bouaké, plusieurs projets sont actuellement en cours de réalisation dans le cadre de ce projet. Il s’agit, notamment, des projets concernant le bitumage et le renforcement de la voie TolaKouadiokro-aéroport, la réhabilitation de l’hôtel de ville, la réhabilitation du marché de gros, la construction de la déchetterie municipale, la création des espaces verts et la réhabilitation de la A3 (la traversée de la ville de Bouaké).

Dans la même catégorie