AGP Résultats des Examens nationaux 2018 en Guinée : Le directeur communal de l’Education de Dixinn se réjouit ! AGP CAN U17 : Démarrage jeudi des éliminatoires GNA Total Revenue and Grants fall short of target – Finance Minster GNA Finance Budget: Measures to boost revenue GNA Government support for research to rise to 2.5 per cent of GDP AGP Koundara : Le préfet dans les CR pour s’enquérir du niveau des réalisations du projet REMECC AGP Résultats du Baccalauréat Unique 2018 : 05 admis sur 37 toutes options confondues à Lélouma ! AGP La situation sanitaire à Gueckédou : 20 cas de mortalité maternelle au 1er semestre 2018 contre 08 au 1er semestre 2017… GNA Two Nigerians nabbed for concealing drugs in « Kako » GNA GBA wishes Rapheal Mensah well in upcoming World title bout

Le président angolais Joao Lourenço limoge le fils de l’ex-président


  11 Janvier      32        Evénements (2320), Photos (18611), Politique (18626),

   

Abidjan, 11 jan (AIP)- José Filomeno dos Santos, le fils de l’ex-président José Eduardo dos Santos, a été remplacé jeudi, par un ancien ministre des Finances, Carlos Alberto Lopes. Surnommé « Zenu », José Filomeno avait été mis en cause dans le scandale des « Paradise Papers », des révélations publiées en 2017 par de nombreux médias, concernant des sociétés offshore et impliquant des multinationales et de nombreuses personnalités de plusieurs pays.

Le fonds d’investissement souverain de l’Angola, créé en 2011 et doté de 5 milliards de dollars, aurait versé des dizaines de millions de dollars à l’homme d’affaires suisse Jean-Claude Bastos, un proche du fils de l’ex-président angolais, pour gérer cette entité. Joao Lourenço Dauphin désigné par son prédécesseur, a commencé à démanteler l’empire politico-financier bâti par l’ex-président, qui a dirigé le pays pendant 38 ans. Il a renvoyé plusieurs patrons d’institutions ou secteurs les plus sensibles du pays, dont la Banque centrale, le pétrole, l’industrie du diamant, les médias, tous des fidèles de l’ancien président. Aussi, la fille dos Santos, Isabel, classée femme la plus riche d’Afrique par le magazine américain Forbes, a-t-elle été limogée en novembre de la présidence de la Sonangol, la compagnie pétrolière nationale. José Eduardo dos Santos, qui conserve la direction du parti au pouvoir, le Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA), a estimé en décembre que ces décisions de son successeur étaient « radicales ». (AIP) tls/fmo

Dans la même catégorie