MAP L’ECOSOCC de l’UA a oeuvré sous la présidence marocaine à impliquer les Organisations de la Société Civile et la Diaspora MAP Une délégation turque au Niger pour renforcer la coopération militaire et économique MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique »

Le président du Groupe de la Banque mondiale rencontre le Premier ministre du Togo


  31 Mars      99        Economie (21774),

 

Lomé, 31/03/2023 (MAP) – Le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass, a rencontré, vendredi à Lomé, le Premier ministre du Togo, Victoire Tomegah-Dogbé, et les membres de son cabinet, dans le cadre d’une visite de 24 heures qu’il effectue dans le pays.

M. Malpass et Mme Tomegah-Dogbé ont discuté de la stratégie de développement à moyen terme du Togo, qui vise à construire un pays moderne et pacifique grâce à une croissance durable et inclusive.

M. Malpass a reconnu les opportunités de développement du Togo dans le commerce régional, compte tenu de la disponibilité d’un port en eau profonde à Lomé et du leadership du pays en matière de numérisation, notant la reprise économique au Togo, mais aussi des pressions croissantes sur la dette.

Il a également souligné l’importance de l’assainissement budgétaire et salué l’intention du gouvernement d’améliorer l’efficacité des dépenses et de la fiscalité.

Il a, par la même occasion, évoqué l’importance d’une croissance tirée par le secteur privé et s’est félicité du passage du Togo d’une économie dépendante des matières premières à une économie basée sur les services, tout en améliorant les conditions de création d’emplois.

Les deux responsables ont discuté des domaines de soutien du Groupe de la Banque mondiale au titre du Cadre de partenariat pays 2024-2028, notamment l’amélioration de la productivité agricole et des chaînes de valeur de l’agro-industrie, le développement du secteur privé et la transformation numérique, ainsi que la résilience et la prévention de la violence dans les régions septentrionales du Togo.

Ils ont également abordé la montée de l’insécurité dans la région du Sahel et les moyens de gérer les risques de débordement en soutenant les opportunités économiques et la prestation de services sociaux dans le nord.

M. Malpass, qui a effectué auparavant une visite de 48 heures au Niger, est arrivé vendredi au Togo, dans le cadre de sa dernière visite officielle à la tête de l’institution financière.

Au menu de ce déplacement historique pour un président de la Banque mondiale, figurent plusieurs activités parmi lesquelles une rencontre avec le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé.

Ceci marquera l’une des activités phares au programme d’une visite qui portera sur quelques projets que l’institution de Bretton Woods appuie dans le pays, notamment en matière de sécurité alimentaire, de digital et d’éducation.

Au cours de son audience avec le président togolais, M. Malpass devrait aborder l’engagement du Groupe de la Banque mondiale au Togo – ceci dans un contexte où le portefeuille de la Banque mondiale a quadruplé en quatre ans pour tutoyer aujourd’hui le milliard de dollars – ainsi que des questions d’intérêt stratégique pour le pays et pour la sous-région.

Cette visite est inscrite, du côté togolais, sous le sceau du renforcement de la coopération mutuelle entre les deux institutions.

Le portefeuille de la Banque mondiale comporte à ce jour 18 projets, dont 9 nationaux d’un montant de 420,10 millions de dollars soit plus de 252 milliards de FCFA, et 9 projets régionaux d’un montant de 535,53 millions de dollars, soit environ 322 milliards de FCFA.

Dans la même catégorie