MAP Fête du Trône: le Président Zambien félicite le Souverain MAP Le président mozambicain félicite SM le Roi à l’occasion de la Fête du Trône MAP Le président de la Guinée-Bissau félicite SM le Roi à l’occasion de la Fête du Trône MAP Le Président du Burkina Faso félicite SM le Roi à l’occasion de la Fête du Trône MAP Le Président angolais félicite SM le Roi à l’occasion de la Fête du Trône MAP Le président centrafricain félicite SM le Roi à l’occasion de la Fête du Trône MAP Fête du Trône: message de félicitations du président béninois à SM le Roi MAP Le leadership de SM le Roi a permis au Maroc de jouer un rôle de premier plan dans la gestion de la migration (journal tanzanien) MAP Fête du trône: SM le Roi reçoit un message de félicitations du Président sénégalais MAP Fête du Trône : SM le Roi reçoit un message de félicitations du Président égyptien

Le Président Mohamed Bazoum souhaite une gouvernance inclusive avec la société civile


  8 Juin      24        Photos (4358), Société (34526),

   

Niamey, 8 Juin (ANP) – Le Président de la République Mohamed Bazoum a rencontré, ce Lundi 7 Juin 2021, les représentants des organisations de la société civile nigérienne afin de mieux connaitre leurs préoccupations et leur demander leur contribution dans la protection des acquis de la démocratie et la promotion de la bonne gouvernance.

« C’est pour moi une grande opportunité d’échanger avec ce segment de forces vives de notre pays », a indiqué le Chef de l’Etat à l’entame de son discours introductif.

La contribution de cette frange de la société dans la défense de la démocratie est d’autant plus importante pour le Président de la République qu’il considère que « la société civile est l’un des acteurs porteurs de la promotion de la démocratie au même titre que les partis politiques ».

« Je veux qu’à l’occasion de cette rencontre d’aujourd’hui, nous ayons un bon échange sur ce que doit être le rapport entre l’Etat, et précisément le Gouvernement, et la société civile. Je vais écouter ce que vous me diriez sous formes des attentes qui sont les vôtres. Et je vais vous dire ce que sont les attentes à nous », a clairement indiqué le Président de la République à ses invités du jour.

Magnifiant toujours le rôle de la société civile, M. Mohamed Bazoum soutient que son « rôle est très important pour la vitalité de notre démocratie, de par sa fonction qui consiste à alerter le pouvoir public et à dénoncer (…) les dérapages ».

C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, le pouvoir public a besoin de cet acteur qui constitue une sentinelle, car selon lui, « la tendance spontanée des humains, malgré toutes les mesures qu’ils peuvent prendre pour l’autocontrôle, est d’en faire fi et de passer les lignes ».

Par conséquent, « la société civile devait être là pour leur indiquer en disant : attention vous êtes en train de passer les lignes et vous en avez pas le droit », a souhaité le locataire du Palais de la Présidence.

« Nous avons besoin de vous dans le combat contre la corruption, dans le combat contre la confusion. Vous devez nous aider. Et votre aide doit pouvoir trouver le moyen de s’articuler de façon qu’elle soit efficace. Vraiment je vais vous dire que j’ai besoin que vous me donniez la main », a insisté le Président de la République, en s’adressant aux acteurs de la société civile nigérienne.

« Nous allons trouver, au fur et à mesure, les mécanismes à même de nous permettre d’atteindre le bon résultat », a martelé Mohamed Bazoum.

Notons que cette rencontre a réuni autour du Chef de l’Etat des membres du Gouvernement et des acteurs de la société civiles intervenant dans des domaines aussi variés que la protection de la démocratie, la protection et la promotion des droits de l’Homme, la protection de la femme et des enfants, la défense de la liberté de la presse, la lutte contre la corruption, etc.

Notons également que les participants ont apprécié diversement cette initiative du Président de la République.

« On peut dire que c’est une bonne initiative, mais elle n’est pas suffisante », a déclaré Moussa Tchangari, le Secrétaire général de l’association Alternative Espace Citoyen.

Selon lui, cette réunion de prise de contact avec les autorités doit se poursuivre et mieux, a-t-il suggéré, un cadre de discussion permanent doit être créé pour que les autorités répondent continuellement aux revendications de la société civile.

« Dieu merci. Nous sommes très contents aujourd’hui, car nous constatons que le Président de la République veut associer toutes les couches de la société dans la construction de la Nation. Le Chef de l’Etat nous a tendu sa main, à nous acteurs de la société civile. Et nous avons répondu favorablement. Nous nous engageons à l’accompagner pour sortir le Niger de tous ses problèmes », a déclaré, pour sa part, Mme Kako Fatouma, Président de la confédération des associations des femmes du Niger.

Dans la même catégorie