APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

Le Président sud-africain annonce un remaniement ministériel


  6 Mars      57        Politique (26031),

 

Johannesburg, 06/03/2023 -(MAP)- Le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a annoncé lundi soir un remaniement ministériel, avec la création de deux nouveaux départements.

Le chef de l’État nomme le vice-président, les ministres et les sous-ministres parmi les membres de l’Assemblée nationale. Il peut aussi nommer, au plus, deux ministres et deux vice-ministres en dehors du Parlement.

En vertu de ces changements, Paul Mashatile a été nommé au poste de vice-président, en remplacement de David Mabuza qui a démissionné récemment et Kgosientsho Ramokgopa, ministre à la Présidence chargé de l’Électricité.

Dipuo Peters, qui a été ministre des Transports sous le règne de l’ancien Président Jacob Zuma, est de retour en tant que sous-ministre du Développement des Petites entreprises, alors que Phumulo Masualle, qui a été vice-ministre des Entreprises publiques a été limogé et remplacé par Obed Bapela.

Autre changement : Patricia de Lille occupera le département du Tourisme en remplacement de Lindiwe Sisulu qui a été limogée pour ses critiques acerbes envers le Congrès National Africain (ANC au pouvoir).

Dans son discours, M. Ramaphosa a expliqué que le but de ces changements est de s’assurer que le gouvernement est correctement habilité et dirigé pour donner effet aux engagements pris dans le discours sur l’état de la nation et le discours sur le budget.

«Les changements que j’annonce visent à combler les vacances qui se sont produites au sein de l’exécutif et à orienter plus efficacement le gouvernement vers les domaines qui nécessitent une action urgente et décisive», a-t-il dit.

Il a ainsi soutenu que tous les secteurs du gouvernement se concentrent sur la résolution des problèmes qui préoccupent le plus les Sud-africains : les délestages électriques, le chômage, la pauvreté et la hausse du coût de la vie, ainsi que la criminalité et la corruption.

«Afin de relever les défis actuels, nous établissons deux nouveaux départements, à savoir le ministre chargé de l’Electricité pour faire face à la crise immédiate des délestages (…) Nous avons déclaré dans le discours sur l’état de la nation que notre tâche la plus immédiate est de réduire considérablement la gravité du délestage dans les mois à venir», a expliqué le chef de l’Etat.

Il a fait savoir que la tâche principale du nouveau ministre sera de réduire de manière significative la gravité et la fréquence des délestages de toute urgence. «Pour superviser efficacement la réponse à la crise de l’électricité, le ministre nommé aura la responsabilité politique, l’autorité et le contrôle sur tous les aspects critiques du plan d’action énergétique», note-t-il.

Et de poursuivre que le ministre à la Présidence chargé de l’électricité assurera la liaison avec les autres ministres concernés pour assurer la cohérence dans l’émission des autres instructions pendant l’état de catastrophe national.

Le second département nouvellement crée est le ministère chargé de la Planification, du Suivi et de l’Evaluation afin d’accorder une plus grande attention à la performance du gouvernement.

Dans la même catégorie