MAP CAN de futsal (1ère journée/Groupe B): l’Egypte surclasse la Libye (4-0) MAP Mali: l’organisation des élections est conditionnée par la stabilisation du pays (Premier ministre) MAP Éthiopie: Plus de 21 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire en 2024 (ONU) MAP Côte d’Ivoire: une épidémie de peste porcine déclarée dans le centre-ouest du pays MAP Vienne: Le Maroc à l’affiche de la 22ème édition du Festival « Salam Music & Arts » MAP La Côte d’Ivoire prend des mesures pour sanctionner les atteintes à l’environnement MAP L’oléoduc reliant Angola et la Zambie sera construit au 2ème trimestre (ambassadeur) MAP Maroc : retour à l’heure GMT+1 à partir du dimanche 14 avril à 02h00 AGP Guinée: Incendie dans un entrepôt de l’EDG à Hamdanlaye ACI Congo/Turquie: Vers la signature d’un accord entre les bibliothèques nationales des deux pays

Le prix bord champ du cacao fixé à 1 500 FCFA/kg pour la campagne intermédiaire 2023-2024 (Officiel)


  2 Avril      69        Economie (20896),

 

Abidjan, 02 avr 2024 (AIP)-Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural et des Productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, a annoncé un prix de 1 500 FCFA/kg pour la campagne intermédiaire 2023-2024 du cacao.

Procédant au lancement de la campagne intermédiaire de commercialisation du cacao, M. Adjoumani a précisé que ce prix est en hausse de 500 Francs par rapport à la grande campagne qui était de 1000 FCFA.

« L’État de Côte d’Ivoire a décidé de servir le prix au producteur à 1 500 FCFA le kilogramme, soit 64% du prix CAF de réalisation. C’est un niveau de prix jamais réalisé dans l’histoire de la filière cacao en Côte d’Ivoire. C’est aussi la première fois que le prix de la campagne intermédiaire est supérieur à celui de la campagne principale », a salué le ministre d’Etat.

Il a ajouté que ce prix est le résultat des ventes par anticipation de la récolte de la période d’avril à septembre 2024 avec un prix CAF moyen de 2 326 FCFA le kilogramme.

Depuis la création du Conseil du café-cacao en décembre 2011, la Côte d’Ivoire a opté pour l’octroi d’au moins 60% du prix CAF de ces produits aux producteurs, en exploitant un système stabilisé, basé sur la vente par anticipation d’une bonne partie de la récolte, sur les marchés à terme.

M. Adjoumani a rassuré que ce système a très bien fonctionné depuis 2012, et a permis de procurer des revenus rémunérateurs aux producteurs ivoiriens de café et de cacao, dans un contexte international caractérisé par des prix faibles.

« Le Président Alassane Ouattara a beaucoup fait pour les planteurs de café et cacao et je puis vous assurer qu’il continue d’être dans les mêmes dispositions d’esprit pour leur garantir le meilleur », a relevé le ministre d’Etat. Il a promis que si la dynamique de la hausse des cours mondiaux se maintient, les producteurs auront encore de très bonnes nouvelles à la campagne prochaine.

Kobenan Kouassi Adjoumani a demandé aux hommes politiques de ne pas prendre pour prétexte de la hausse des cours du cacao sur le marché international pour « distraire » les producteurs.

Les faîtières de producteurs de cacao présents ont exprimé leur gratitude au président de la République  et au gouvernement pour ce prix rémunérateur.

Dans la même catégorie