AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

Le prochain Fespaco se tiendra du 22 février au 1er mars 2025 (Officiel)


  5 Mars      2204        Cinéma (450), Culture (1578),

 

Ouagadougou, 05/03/2023 (MAP)-La 29-ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) se tiendra du 22 février au 1er mars 2025, a annoncé samedi son délégué général Moussa Alex Sawadogo.

L’annonce a été faite lors de la cérémonie de clôture de la 28-ème édition du Fespaco tenue sous le thème « Cinémas africains et culture de la paix », du 25 février au 4 mars, lors de laquelle les organisateurs ont dévoilé le Palmarès de cette édition.

Le réalisateur tunisien Youssef Chebbi a obtenu la récompense suprême du Fespaco, l’Etalon d’or de Yennenga, pour son film « Ashkal ».

Le prix a été remis à un représentant du réalisateur, absent, par le président de la transition burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré.

Le réalisateur tunisien a devancé deux femmes, la Burkinabè Apolline Traoré pour son film « Sira » qui reçoit l’Etalon d’argent, et la Kényane Angela Wamai pour « Shimoni », récompensée de l’Etalon de bronze.

Depuis sa création en 1969, aucune femme n’a remporté la récompense suprême de ce grand festival africain du cinéma.

Quelque 170 oeuvres étaient en lice dans diverses catégories pour cette 28è édition.

L’interprétation masculine et féminine est revenue à l’ensemble des acteurs et actrices de « Sous les Figues », de la réalisatrice tunisienne Erige Sehiri.

Quant au prix du meilleur scénario , il a été décerné au « Bleu du Caftan » de la Marocaine Maryam Touzani. Le prix de la meilleure image est allé à Fiery Obasi pour son film « Mami Wata » du Nigeria, tandis que le prix de la meilleure musique a été adjugé à Ery Claver du Nigeria pour son film « Our lady of chinese shop ».

Quinze longs-métrages de fiction briguaient la récompense suprême, l’Etalon d’or de Yennenga, un prix d’une valeur de 20 millions de francs CFA (environ 30.000 euros).

Dans la même catégorie