AIP La ministre Françoise Remarck s’engage à améliorer les conditions de travail de son personnel AIP Françoise Remarck promet de soutenir les initiatives culturelles pour dynamiser le secteur des arts MAP Niger: une personne tuée et cinq enlevées « par des bandits » près de la Libye (ministère de l’Intérieur) MAP Togo: levée de la suspension des accréditations pour la presse étrangère MAP Liberia : le FAD approuve un financement de 10 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle MAP La CEDEAO lance officiellement ses programmes de promotion du genre et de l’égalité en Côte d’Ivoire AIP Digitalisation : La CIE primée au B2B digital 2024 pour ses avancées en intelligence artificielle AIP Adama Bictogo reçoit la nouvelle présidente du parlement de la CEDEAO MAP Rwanda: début de la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 15 juillet MAP Cyclone Gamane: Madagascar a besoin de 124 millions de dollars pour la reconstruction

Le Programme décennal de gestion des inondations conforme aux besoins des territoires (ministre)


  1 Décembre      30        Environnement/Eaux/Forêts (6673),

 

Diamniadio, 1er déc (APS) – Le ministre de l’Eau et de l’assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a souligné jeudi à Dakar la cohérence de la seconde génération du Programme décennal de gestion des inondations (PDGI) avec les besoins des terroirs en matière d’aménagement et de protection de l’environnement.

“Cette seconde génération du Programme décennal de gestion des inondations (PDGI) correspond bien aux besoins ressentis par les territoires. Ce programme sera en lien étroit avec les politiques de développement, d’aménagement et de protection de l’environnement », a-t-il dit.

Serigne Mbaye Thiam intervenait à l’occasion de la cérémonie d’ouverture d’un atelier de formulation du Programme décennal de gestion des inondations (PDGI), une rencontre tenue à Diamniadio, au siège du ministère de l’Eau et de l’Assainissement.

Selon lui, le programme décennal de gestion des inondations (2023-2033) devrait permettre “de traiter les questions de gestion et de prévention des risques à des échelles pertinentes”.

Les solutions qui seront préconisées par les participants à l’issue de leurs travaux de deux jours, doivent tenir compte du contexte du changement climatique, de la gestion à l’échelle des bassins versants et de l’acceptabilité sociale avec des indicateurs “spécifiques, mesurables, ambitieux, mais réalistes et temporels” (SMART).

“Cette rencontre va offrir l’opportunité aux différentes parties prenantes impliquées dans la prévention et la gestion du risque inondation d’identifier les acquis liés aux solutions déjà mises en œuvre, de mesurer leur impact, d’analyser les points à améliorer et de proposer un portefeuille de solutions innovantes qui vont contribuer au renforcement de la résilience de la population pour la prochaine décennie”, a déclaré le ministre.

Dans cette perspective, cet atelier de formulation participe de la capitalisation des solutions déjà mises en œuvre par les différents acteurs, y compris celles provenant des communautés locales victimes des inondations. »

Dans la même catégorie