ANP Zinder : L’Association Timidria organise un atelier de formation sur les mécanismes des textes et traités relatifs à l’esclavage au Niger ANG  Covid-19/Guiné-Bissau prolonga estado de calamidade até 10 de Outubro ANG Saúde pública/Parlamento infantil de Bafatá responsabiliza ao governo pela crise no sector sanitário ANG Turismo/Jornada  “Turismo Académico” recomenda maior atenção sobre  problemática de exploração de menores AIP  AIP/ Le PM s’enquiert de l’état de la musique ivoirienne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Amadou Coulibaly lance le concours d’entrée à l’ISTC 2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des jeunes influenceurs formés sur l’exploitation des médias sociaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le GIE-APAZ veut intensifier la sensibilisation à la lutte contre le trafic illicite de l’anacarde dans le Gontougo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’édition 2021 du prix national des droits de l’Homme lancé sous le sceau de la Cohésion sociale AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Des élus examinent les Directives africaines sur l’assainissement (Communiqué)

LE PROMOGED, UN INSTRUMENT STRATÉGIQUE DU PROGRAMME « SÉNÉGAL ZÉRO DÉCHET’’, SELON MACKY SALL


  24 Juin      260        Environnement/Eaux/Forêts (3294),

   

Dakar, 24 juin (APS) – Le Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides (PROMOGED) est un instrument stratégique d’exécution du programme Sénégal « zéro déchet », dont la finalité est de favoriser la création de meilleures conditions de vie pour les populations sénégalaises, dans un environnement assaini et accueillant, a déclaré jeudi le président de la République, Macky Sall.
« Le PROMOGED que nous lançons aujourd’hui, vise à créer de meilleures conditions d’hygiène et de salubrité publique partout au Sénégal, à travers la mise en œuvre d’une stratégie nationale intégrée de gestion et de valorisation de déchets », a précisé Macky Sall.

Il procédait, jeudi, au lancement de ce projet, à Malika, sur le site de la décharge de Mbeubeuss, dans le département de Keur Massar (banlieue dakaroise).

« Nous rendons notre pays plus propre en créant en même temps des emplois et d’autres activités génératrices de revenus », a-t-il indiqué, relevant le caractère novateur du PROMOGED dans le traitement des déchets avec un système de gestion performant et pérenne.

Ce système, a-t-il dit, est fondé sur la mise en place d’équipements, de matériel adapté mais également sur le développement d’une économie circulaire basée sur la revalorisation et l’élimination des déchets, l’éducation, la formation et la sensibilisation des populations.

L’accent sera selon lui mis sur le renforcement des capacités des acteurs et la mobilisation citoyenne.

D’après lui, « le PROMOGED devra ainsi contribuer à l’éradication des décharges sauvages, néfastes pour l’environnement, la santé des populations, les activités économiques et l’attractivité de nos cités ».

Macky Sall promet que le PROMOGED ne s’arrêtera pas seulement à Keur Massar. Il couvrira, à terme, les régions de Thiès, Saint-Louis, Ziguinchor, Sédhiou, Kolda ainsi que les régions centre et centre-est du Sénégal, a-t-il assuré.

« Ce projet emblématique du Sénégal +zéro déchet+ pour un cadre de vie décent n’est pas conçu pour les seules zones urbaines et péri urbaines, mais pour l’ensemble du territoire national, conformément à notre souci de justice sociale et d’équité territoriale », a-t-il déclaré.

Il a souligné que ce projet lui « tenait à cœur » et fait partie des projets prioritaires du plan Sénégal émergent à travers sa composante « Sénégal zéro déchet ».

Il a remercié l’équipe de partenaires européens mais également les partenaires privés sénégalais engagés dans le cadre du partenariat public/privé.

Après avoir félicité le ministre en charge de l’Hygiène publique, le président Sall l’a exhorté à travailler en synergie avec son homologue de l’Environnement.

« Vous avez compris les synergies à mettre en œuvre pour que ce travail puisse démarrer sur les chapeaux de roues », a dit Macky Sall.

« Les travailleurs de première ligne, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, méritent notre respect, notre considération et notre gratitude », a-t-il lancé.

A l’endroit des populations de Keur Massar, érigé récemment en département, il a déclaré : « Aujourd’hui, j’ai tenu à être parmi vous, pour marquer l’importance de votre département dont la création illustre mon attachement à une administration de proximité encore au service des populations. »

Dans la même catégorie