MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Le Ptba 2023-2024 du Redisse IV au Congo s’élève à plus de 5 milliards de Fcfa


  2 Mars      272        Santé (15583),

 

Brazzaville, 2 Mars (ACI) – Les membres du comité de pilotage du projet Régional de renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Afrique centrale quatrième phase (Redisse IV) ont adopté, recemment à Brazzaville, le Plan de travail budgétaire annuel (Ptba) 2023-2024 qui s’élève à 5 milliards 707 millions 510 mille Fcfa.

Adopté au cours de la quatrième session ordinaire dudit comité, ce budget qui est en même temps le solde du projet, va permettre à ce dernier de construire une antenne de laboratoire de santé publique à Pointe-Noire et de réhabiliter le laboratoire vétérinaire à Brazzaville.

A cette occasion, le coordonnateur du Redisse IV, M. Jean Pierre Okandzé Elenga, a fait savoir que ces derniers temps, Pointe-Noire est à l’origine de beaucoup d’épidémies, et ériger un laboratoire va aider à poser des diagnostics sur place, au lieu de transférer les échantillons à Brazzaville ou ailleurs.

Poursuivant son propos, il a dit que la réhabilitation du laboratoire vétérinaire est une nécessité pour le projet Redisse IV qui est mis en œuvre dans le cadre de la santé environnementale, animale et humaine. «Aujourd’hui, 70% des épidémies sont des zoonoses, c’est à dire des maladies qui partent des animaux vers les hommes», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il a exhorté les administrations concernées par la mise en œuvre du projet à s’en approprier. «Nous devrions tous mettre la main à la pâte pour faire profiter les générations à venir. Ce projet est un prêt que le Congo a contracté auprès de la Banque mondiale. Et ce qui dit prêt dit remboursement», a indiqué M. Okandzé Elenga.

Au cours de cette session qui a connu la participation du ministre de la Santé et de la population, M. Gilbert Mokoki, les participants ont aussi validé le Plan de passation des marchés (Ppm) 2023-2024 et le rapport d’activité 2022.

Financé par la Banque mondiale à hauteur de 13 milliards 500 mille euros, soit environ 8 milliards de Fcfa, le projet Redisse IV a pour but de renforcer les capacités de détection et de riposte contre les maladies prioritaires dans trois secteurs, à savoir humain, animal et environnemental, a-t-on rappelé.

Dans la même catégorie