GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty ACI L’exposition-vente des produits ‘’made in Congo’’ prévue pour juillet prochain GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA GSS to conduct next nationwide survey on Firms in 2023 GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards ACP De Lubumbashi, le Premier ministre SamaLukonde décrète trois jours de deuil national

Le RHDP ne doit plus perdre un seul poste à Gagnoa, déclare le coordonnateur Djédjé Bagnon


  20 Janvier      16        Société (39165),

   

Gagnoa, 20 jan 2022 (AIP)- Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP-parti présidentiel), ne doit plus perdre un seul poste lors des prochaines élections locales à Gagnoa et dans la région, a déclaré le coordonnateur régional principal dudit parti, pour la région du Gôh, Joachim Djédjé Bagnon, mercredi 19 janvier 2022 à Gagnoa.

« L’essentiel est de remporter toutes les élections », a insisté M. Djédjé, lors de la réception à son domicile, d’une importante délégation représentant 13 associations locales de femmes du Grand Dioulabougou de Gagnoa, toutes sympathisantes du parti RHDP.

Il a indiqué l’urgence d’encadrer ces femmes déjà mobilisés, afin qu’aucun poste, aussi bien en municipalité que pour la régionale n’échappe au parti présidentiel lors du prochain scrutin de 2023. Après les élections locales couplées de 2018, le parti au pouvoir ne contrôle que la mairie de Gagnoa sur les cinq que compte la région.

« A compter de ce jour, je prends les choses en main », a informé Djédjé Bagnon, qui a demandé séance tenante, que des dispositions soient prises, afin de lui communiquer la liste des militants et sympathisants de son parti, qui n’ont encore pu se faire établir de carte d’identité, faute de moyens financiers. « Tous ceux qui n’ont pas de pièces, envoyez-les-moi », a-t-il recommandé.

Puis de préciser qu’en sa qualité de coordonnateur régional du RHDP dans le Gôh, il est le principal responsable devant le président du parti, en cas de victoire ou de défaite, avant de rappeler dans un engagement formel que, « on a perdu à Oumé et à Diégonéfla. Ça ne doit plus se répéter ».

Aux cadres et responsables du RHDP dans le Gôh, l’actuel président du conseil d’administration (PCA) du Fonds d’entretien routier (FER), a promis de rencontrer toutes les personnes qui se considèrent frustrées et qui se sont mises en marge du parti.

Le RHDP contrôle une commune sur cinq, le poste de président du Conseil régional et a obtenu trois élus au parlement sur sept que compte la région du Gôh.

Dans la même catégorie