GNA Ghana’s Emmanuel Lomotey signs for Swedish side Malmo FF GNA Christiana Ashley wins 2022 FIDE Outstanding Chess Administrator GNA We will overcome Nigeria in CHAN qualifiers- GFA EXCO member assures GNA SWAG lauds Team Ghana’s performance at 2022 Birmingham Commonwealth Games GNA USAID supports Agrihouse’s 1House, 1Garden initiative GNA Ghc2. 2 million to fund research into COVID-19 vaccine immunity response in Ghana GNA GHS, GIZ launch national programme to scale-up COVID-19 vaccine uptake GNA Build solutions to address Africa’s problems- Academic City University President GNA Government urged to decentralise food supply to schools to ensure sustenance GNA AfCFTA records significant progress – Wamkele Mene

LE SCHÉMA PARTIEL DE REPRISE DES COURS N’EMBALLE PAS LE SELS


  30 Avril      40        Education (6431),

   

Dakar, 30 avr (APS) – Le secrétaire général du Syndicat des enseignants libres du Sénégal (SELS), Souleymane Diallo, a regretté l’absence de date fixée pour la reprise des cours dans les classes intermédiaires alors que les enseignements pour les élèves en classes d’examen redémarrent le 2 juin.

Le gouvernement du Sénégal a décidé mercredi d’une reprise des cours à compter du 2 juin pour les élèves des classes d’examen tout en recommandant aux académies, de réfléchir sur les modalités de reprise globale des enseignements dans la période du 02 au 14 juin 2020.

‘’On est en phase avec les décisions prises jusque-là par rapport à la fermeture des écoles, mais cette reprise partielle nous laisse sur notre faim parce qu’il fallait aussi donner une date pour les autres classes même si c’est une projection’’, a réagi le secrétaire général du SELS dans un entretien avec l’APS.

‘’C’est un flou total, les élèves dans ces classes sont inquiets de leur scolarité, mais aussi les enseignants qui sont dans ces classes se demandent s’ils doivent reprendre le 2 juin’’, selon M. Diallo.

Même pour les classes d’examen, ‘’rien n’a été dit sur l’organisation pédagogique de la reprise pour faire face à la propagation de la maladie qui est toujours là’’, a déploré le syndicaliste.

Autant de questions qui n’ont pas encore de réponse si les cours doivent reprendre, a-t-il ajouté.

Pour la tenue des examens, le syndicaliste avance que cela se fera ‘’en fonction du temps perdu, peut-être à mi-août, excluant de fait la possibilité de les organiser en juillet.

‘’Il faut sécuriser les élèves et les enseignants par les moyens nécessaires pour respecter les gestes barrières édictées par les autorités sanitaires par la mise à disposition de kits d’hygiène et de masques de protection’’, a préconisé Souleymane Diallo.

Il a toutefois insisté sur le fait que la distanciation sociale serait « difficile à respecter dans les classes où les effectifs sont en général pléthoriques.
Le gouvernement avait suspendu les enseignements dans les écoles du pays le 14 mars dernier pour freiner la propagation du Covid-19.

La reprise des cours initialement prévue le 4 mai a été reportée au 2 juin. Cette nouvelle date concerne uniquement les classes d’examen, tandis que pour l’enseignement supérieur la reprise est prévue au plus tard le 14 juin.

Dans la même catégorie