GNA Rev. Ntim Forjour donates to schools in his constituency GNA GES and GhLA hold maiden Akim Oda Reading Festival GNA Two West Mamprusi communities attain ODF Sanitised status GNA Assin North residents call for free, fair, transparent by-election GNA Massive participation at the Reverential night to usher in Emancipation Day GNA Peace Council unhappy about chieftaincy institution’s declining dignity and integrity AIB Burkina : Lancement de la formation de 60 femmes et jeunes filles vulnérables au métier de tissage AIB L’ASECNA encourage le bachelier Adama Komi, passionné d’aéronautique AIB Marche du mouvement « U Gulmu fi » : La foule n’a pas été reçue par le gouverneur, celui-ci s’explique AIB Burkina/Diapaga : Des manifestants exigent la sécurité et la prise en charge des déplacés internes

Le scrutin n’a été ni sincère, ni transparent (Représentant Sonko)


  1 Mars      24        Politique (17967),

   

Dakar, 1er mars (APS) – Le scrutin de dimanche n’a été ni sincère, ni transparent, selon le représentant du candidat Ousmane Sonko à la commission nationale de recensement des votes qui a dénoncé  »beaucoup d’irrégularités ».

 »Le scrutin n’est ni sincère, ni transparent. Il y a beaucoup d’irrégularités dans le processus », a dit Cheikh Aliou Bèye, ajoutant :  »Quelque part, les suffrages valablement exprimés ne sont pas conformes aux bulletins trouvés dans l’urne ».

Cheikh Aliou Bèye a justifié sa présence au sein de la commission de recensement des votes par le souci d’éviter  »la chaise vide mais aussi pour éclairer la lanterne des Sénégalais sur la manière dont le scrutin s’est déroulé ».

 »Les procès-verbaux des bureaux de vote d’Europe du sud ne sont pas parvenus à la commission », a-t-il relevé, soulignant que  »l’opposition a gagné dans ces localités ».

Cheikh Aliou Bèye a aussi déploré les bureaux de vote où  »personne n’a signé les procès-verbaux ».

Macky Sall a remporté la présidentielle de dimanche dernier avec 58,27% des voix, selon les résultats officiels provisoires publiés jeudi par la Commission nationale de recensement des votes.

Le président sortant devance l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, crédité de 20,50 % des voix mais dont les membres de la coalition électorale jugent inéluctable un second tour de scrutin au regard des chiffres des procès-verbaux qu’ils disent détenir.

Ousmane Sonko est arrivé 3e avec 15,67% des 4.383.870 suffrages valablement exprimés sur 4. 426.344 votants parmi un total de 6. 683. 043 inscrits, soit un taux de participation de 66,23%.

Les deux derniers candidats, El Hadj Sall dit El Hadj Issa Sall, et Madické Niang, ont obtenu respectivement 4,07 et 1,48% des voix.

Si la victoire de Macky Sall est confirmée par le Conseil constitutionnel, juge des élections, Macky Sall entamerait un second mandat de 5 ans, sept ans après son arrivée au pouvoir le 25 mars 2012.

Dans la même catégorie