MAP L’action du PAP doit être tournée vers les résultats pour relever les défis de l’Afrique (Charumbira) MAP Les Emirats arabes unis accordent 25 millions USD au PAM pour des actions humanitaires au Soudan MAP Sénégal: appel à la prévention suite à la detection de cas positifs au Coronavirus sur des pèlerins MAP Le Maroc remporte le Championnat d’Afrique de beach-volley et se qualifie pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 MAP Rwanda: un mort dans une bousculade en marge d’un meeting électoral de Paul Kagame Niger : Une attaque fait un mort, un blessé grave et des otages dans le Nord (Intérieur) MAP Le CPS de l’UA insiste sur l’enregistrement des réfugiés afin d’améliorer la prise de décision sur leur situation et l’efficacité des actions humanitaires en Afrique ACI Congo/Musique: Sortie du single « Bu diama ntangu » de Ladis Arcade Mboungui ANP Début des examens du CFEPD Session 2024 : Plus de 400.000 candidats en lice ANP Le secteur des ONG et Associations de Développement a mobilisé plus de 150 milliards F CFA en 2023 au Niger (Ministre)

Le scrutin n’a été ni sincère, ni transparent (Représentant Sonko)


  1 Mars      39        Politique (25806),

 

Dakar, 1er mars (APS) – Le scrutin de dimanche n’a été ni sincère, ni transparent, selon le représentant du candidat Ousmane Sonko à la commission nationale de recensement des votes qui a dénoncé  »beaucoup d’irrégularités ».

 »Le scrutin n’est ni sincère, ni transparent. Il y a beaucoup d’irrégularités dans le processus », a dit Cheikh Aliou Bèye, ajoutant :  »Quelque part, les suffrages valablement exprimés ne sont pas conformes aux bulletins trouvés dans l’urne ».

Cheikh Aliou Bèye a justifié sa présence au sein de la commission de recensement des votes par le souci d’éviter  »la chaise vide mais aussi pour éclairer la lanterne des Sénégalais sur la manière dont le scrutin s’est déroulé ».

 »Les procès-verbaux des bureaux de vote d’Europe du sud ne sont pas parvenus à la commission », a-t-il relevé, soulignant que  »l’opposition a gagné dans ces localités ».

Cheikh Aliou Bèye a aussi déploré les bureaux de vote où  »personne n’a signé les procès-verbaux ».

Macky Sall a remporté la présidentielle de dimanche dernier avec 58,27% des voix, selon les résultats officiels provisoires publiés jeudi par la Commission nationale de recensement des votes.

Le président sortant devance l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, crédité de 20,50 % des voix mais dont les membres de la coalition électorale jugent inéluctable un second tour de scrutin au regard des chiffres des procès-verbaux qu’ils disent détenir.

Ousmane Sonko est arrivé 3e avec 15,67% des 4.383.870 suffrages valablement exprimés sur 4. 426.344 votants parmi un total de 6. 683. 043 inscrits, soit un taux de participation de 66,23%.

Les deux derniers candidats, El Hadj Sall dit El Hadj Issa Sall, et Madické Niang, ont obtenu respectivement 4,07 et 1,48% des voix.

Si la victoire de Macky Sall est confirmée par le Conseil constitutionnel, juge des élections, Macky Sall entamerait un second mandat de 5 ans, sept ans après son arrivée au pouvoir le 25 mars 2012.

Dans la même catégorie