APS TOURNOI DE DUBAÏ : UNE DÉFAITE QUI OBLIGE LES LIONS À GAGNER LE DERNIER MATCH, SELON LEUR COACH APS TOURNOI U20 UAFA : MALICK DAFF SALUE LA BONNE ENTAME DE SON ÉQUIPE APS USSEIN : LES RECOMMANDATIONS DU CONSEIL ACADÉMIQUE POUR UNE REPRISE DES COURS DANS LES MEILLEURS DÉLAIS APS CÉRÉMONIE DE RESTITUTION DE L’INVENTAIRE SUR LE PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL, MARDI APS QUATRE CAS COVID DÉTECTÉS AU SEIN DE LA DÉLÉGATION SÉNÉGALAISE, LE MATCH-TEST CONTRE L’ALLEMAGNE ANNULÉ (FSB) APS TAÏBA NIASSÈNE : DES SEMENCES D’ARACHIDE ’’SUR UNE ÉCHELLE DE 1000 HA’’ OCTROYÉES À DES PRODUCTEURS APS PROMOGED : PLUS DE 200 MILLIARDS MOBILISÉS POUR UNE GESTION RATIONNELLE DES DÉCHETS AU SÉNÉGAL APS DIOURBEL : LE DRDR SATISFAIT DU NIVEAU DE MISE EN PLACE DES SEMENCES APS MACKY SALL FAVORABLE À UNE REDÉFINITION DU CADRE INSTITUTIONNEL DU SECTEUR DU NETTOIEMENT GNA Rampant Hearts edge Legon Cities to go top

Le Sénégal et le Burkina Faso signent un accord d’échanges cinématographiques


  20 Janvier      56        Cinéma (189),

   

Dakar, 20 jan (APS) – Les ministres en charge de la Culture du Sénégal, Abdoulaye Diop, et du Burkina Faso, Abdou Karim Sango, ont signé, vendredi, deux accords de coopération, de coproductions et d’échanges cinématographiques, télévisuelles et multimédias, a appris l’APS dans un communiqué transmis, lundi, par la direction de la cinématographie du Sénégal.

Ces documents ont été paraphés en marge de la conférence des Ministres de la Culture des pays du G5 Sahel sur ‘’la contribution de la culture à la prévention et à la lutte contre l’extrémisme violent au Burkina’’ organisée du 15 au 17 janvier derniers au Burkina Faso.

Les deux pays s’engagent à ‘’coproduire et à cofinancer’’ des projets cinématographiques y compris des oeuvres d’animation et des documentaires produits sur film, bande vidéo ou vidéodisque ou sur tout autre support encore inconnu à des fins d’exploitation dans les salles de cinéma, à la télévision, sur vidéocassette, sur vidéodisque ou selon tout autre mode de diffusion.

‘’Toutes nouvelles formes de production et de diffusion audiovisuelles seront inclues dans l’accord par un échange de notes’’, retiennent les deux parties.

Ils comptent aussi échanger sur la formation et la professionnalisation aux différents métiers du cinéma ainsi que sur la circulation des œuvres et des cinéastes dans les deux pays respectifs.

D’après le document de 20 articles, il est retenu que la distribution et l’exploitation de films burkinabé au Sénégal et de films sénégalais au Burkina Faso seront assurées.

Le Sénégal et le Burkina s’accordent aussi sur la participation et l’implication des professionnels à l’organisation des festivals de cinéma d’envergure dans les deux pays, notamment le Festival panafricain de Ouagadougou (FESPACO) et les Rencontres internationales de Dakar (RECIDAK).

‘’Avec ces actes, c’est en effet un spectre très large de domaines de l’action cinématographique qui sont abordés et les échanges de bonnes pratiques, de professionnels burkinabé et sénégalais dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel créatif occupent une place importante’’, stipule l’accord.

Quant au protocole de coopération qui a pour objet la mise en place d’une politique de coopération ‘’étroite’’ dans le domaine cinématographique et audiovisuel entre les deux pays, il prend en compte la valorisation du patrimoine filmique, la lutte contre le piratage, la diversité culturelle, etc.

Les deux parties sont convaincus que ces échanges contribueront au resserrement des relations entre le Sénégal et le Burkina Faso et à l’accroissement des échanges culturels entre les deux pays.

Dans la même catégorie