MAP Accra: La Cédéao décide de maintenir la suspension de la Guinée de toutes ses instances et réclame la tenue des élections dans un délai de six mois (Communiqué) MAP Neuf civils tués dans une frappe aérienne au Nigeria (officiel) MAP Guinée: fin du premier épisode du virus de Marburg en Afrique de l’Ouest (OMS) MAP Le gouvernement éthiopien appelle à une action immédiate pour ramener une centaine de camions pas revenus du Tigray GNA ASF Outbreak: Over 200 pigs dead, seven farms affected GNA Felix Annan ends 10-year stay with Kotoko APS AFROBASKET 2021 : LES LIONNES ENTRENT EN LICE FACE À LA GUINÉE, SAMEDI APS CORONAVIRUS : 01 DÉCÈS ET 26 NOUVELLES INFECTIONS ANNONCÉS INFORPRESS São Vicente: Presidente da UCID volta a apelar para mudança de medida de coacção de Amadeu Oliveira “que está doente” INFORPRESS Futebol: Cabo Verde mantém-se no 77º lugar do ranking da FIFA

Le service des impôts de Niakara envisage un objectif fiscal d’environ 300 millions FCFA en 2020


  8 Février      65        Economie (13076), Finance (551),

   

Abidjan, 08 fév (AIP)- Le chef de la représentation de la direction générale des impôts (DGI) de Niakara, Henri Kouaoulé Koffi, a estimé à près de 300 millions FCFA, les objectifs de l’année fiscale 2020, en termes de recouvrement dans la circonscription administrative.

« À la fîn de l’année 2020, nous devrons avoir recouvré au moins 271 millions FCFA auprès des contribuables du département de Niakara », a fait savoir vendredi M. Kouaoulé, dans un entretien avec l’AIP, évoquant un challenge fiscal de taille dont la réalisation s’impose à son service.

Pour lui, l’atteinte obligatoire de cet objectif financier passe par l’élargissement de l’assiette des impôts dans le département de Niakara. « Il s’agit pour nous de rechercher de nouveaux contribuables soumis au régime des impôts divers, pour accroître nos recettes fiscales et relever ce défis de l’année 2020 », a-t-il expliqué.

Au terme de l’année fiscale 2019, le service des impôts de Niakara a recouvré 220 millions FCFA sur un objectif de 211 millions FCFA, soit un écart positif de neuf millions FCFA pour ce service du ministère de l’Economie et des Finances.

jbm/ena/cmas

Dans la même catégorie