MAP Djibouti : La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran MAP Mali: La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran APS CHAN 2023 : ‘Madagascar va tout donner pour battre le Sénégal (entraineur) AIP La 2e édition du cross Joseph Tarègue lancée à Bouaké APS L’Etat va tout faire pour éviter un nouvel incendie au marché Ocass de Touba (Antoine Diome) APS Aliou Sow appelle les maires à investir dans le développement culturel APS Les migrantes, héroïnes négligées du développement économique APS Abdou Karim Fofana :  »Le Sénégal est propriétaire de son Train express régional. » APS Les activités de la 7e FIKA officiellement lancées APS Dakar remporte le grand prix Douta Seck du Fesnac

 Le taux d’abandon scolaire a reculé de près de 2 % en trois ans à Diourbel (IEF)


  7 Décembre      7        Education (926),

   

Diourbel, 7 déc (APS) – Le taux d’abandon scolaire est passé de 7 % à 5, 1 %, en trois ans, dans le département de Diourbel, a affirmé Yancoba Massaly, l’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF).

Le taux d’abandon scolaire de l’IEF de Diourbel est passé  au cours des dernières années de 7% à 5,1%’’. Nous avons un progrès de plus de deux points entre 2019 et 2021. Cela veut dire qu’il y a de moins en moins d’élèves qui décrochent ‘’, a-t-il indiqué lors d’un entretien avec l’APS.

L’inspecteur de l’éducation et de la formation de Diourbel a lié ce résultat aux activités de renforcement du système éducatif autour des enseignants et des élèves. Il a toutefois insisté sur le fait que le taux d’abandon de scolaire actuel (5, 1 %) était encore élevé.

‘’Notre objectif est d’aller à un système éducatif où il y a zéro décrochage, zéro abandon et je pense que c’est possible. Il faut pour cela faire en sorte de prendre en charge tous les enfants afin de renforcer les indicateurs, a laissé entendre Yancoba Massaly.

Il a souligné la nécessité de réajuster le système éducatif en favorisant des solutions aux difficultés liées aux abandons, citant notamment les mariages précoces dans le département de Diourbel.

A l’élémentaire, les filles sont bien représentées et s’illustrent avec de bons résultats, mais constate un relâchement à mesure que les années passent. Le décrochage concerne beaucoup plus les filles que les garçons, a signalé l’IEF.

Massaly a dans le même temps fait remarquer qu’en dépit des abandons le nombre de filles dans le système éducatif était supérieur à celui des garçons. ‘’Cela traduit une  volonté manifeste de scolariser les filles. Le défi si situe maintenant dans leur maintien dans le système’’, a-t-il commenté.

Il a ajouté : ‘’Un système éducatif efficace ne laisse aucun enfant, aucun élève hors du circuit.  A chaque fois qu’un enfant abandonne les études, c’est le système éducatif qui a échoué’’.

L’IEF de Diourbel compte 32 collèges publics et privés au cycle moyen, 247 écoles élémentaires publiques et privées, et 78 écoles pour le préscolaire.

Dans la même catégorie