GNA President ends Greater Accra tour, commits to complete major projects GNA Breast cancer is not a spiritual disease – Dr Ackon AGP Gueckédou/ Transport : le syndicat préfectoral des taxi-motos à un secrétaire général AGP Conakry/ Environnement : La Gouverneure de Conakry lance la Campagne d’Assainissement à Bambéto AGP Matoto : 150 jeunes filles du CAF reçoivent leurs attestations après 2 ans de formation GNA Dangme Rural Bank’s profit for 2020 dips GNA KNUST alumnus donates one million Ghana cedis to support development projects GNA Wa West Assembly Members reject DCE nominee for second time GNA Young people encouraged to go into herbal plant farming GNA AMA District Citizens Monitoring Committee members evaluate P4H project

LE TAUX DE PENETRATION DU MARCHE DE LA TELEPHONIE MOBILE EN REGRESSION AU 4ème TRIMESTRE 2018


  8 Février      52        Economie (13477), Technologie (469),

   

Brazzaville, 08 FEV (ACI) – Le taux de pénétration du marché de la téléphonie mobile au 4ème trimestre 2018 a régressé de 99,3% contre 103,7% au quatrième trimestre 2017, révèle le rapport de l’observatoire des marchés de l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE).

Composé  essentiellement des données des opérateurs MTN et Airtel, ce rapport précise que ces deux opérateurs de téléphonie mobile ont totalisé plus de 4,9 millions d’abonnés, générant un revenu de 38,7 milliards de FCFA.

En effet, ces deux opérateurs de téléphonie mobile ont respectivement 53,2% et 46,8% des parts de marché au 4ème trimestre 2018 et ont généré un trafic voix de 875 millions de minutes, tandis que le volume des SMS est de 1,4 milliards de FCFA.

Au cours du 4ème trimestre, le marché congolais a enregistré plus de 4,9 millions d’abonnés répartis entre les deux opérateurs exerçant à ce jour en République du Congo. Entre T4-17 et T4-18, le nombre d’abonnés a baissé de 1,6%. Comparé au T3-18, le nombre d’abonnés au T4-18 a baissé de 0,1%,souligne le rapport.

Ce rapport indique aussi que le total du trafic sortant (la somme du trafic on-net, off-net et international sortant) est de plus de 827 millions de minutes. Celui du trafic on-net représente 94% de ce trafic, contre 4% pour le trafic off-net et 2% pour le trafic international sortant.

Il spécifie également que l’observation rétrospective de la répartition du total du trafic sortant montre que la plus grande part des appels émis par les abonnés des opérateurs est majoritairement intra-réseau (on-net). Comparé au T4-17, le volume du trafic on-net, off-net et international sortant a respectivement baissé de 13,3%, 45,6% et 32,7% au T4-18.

Dans ce document, il est également stipulé que le niveau de compétition du marché de la téléphonie mobile au Congo a conduit les opérateurs de la téléphonie mobile à développer des offres de services basées essentiellement sur les tarifs. Pour évaluer l’impact des tarifs sur le comportement des abonnés, l’analyse des variations du trafic et de l’ARPU peut entre-ouvrir des pistes d’explications, en plus de l’analyse de l’élasticité prix de la demande.

Concernant l’ensemble du marché, ce rapport a spécifié que le tarif pondéré de toutes les destinations du trafic sortant (on-net, off-net et international sortant) a augmenté entre T4-17 et T4-18. Ainsi, sur cette période, le tarif est passé de 35 F à 40 F la minute. Au cours de la même période, les tarifs on-net et off-net ont respectivement augmenté de 25,2% et 22,3%. Quant au tarif à l’international sortant, il s’élève à 204 F CFA, soit une hausse de 6,8% par rapport au T4-17.

Cependant, le trafic voix sortant du marché a baissé de plus 157,0 millions de minutes au T4-18 par rapport à celui du T4-17. En effet, au T4-17, le trafic sortant était d’environ 984,8 millions de minutes contre près de 827,8 millions de minutes au T4-18, soit une baisse de 15,9%. L’ARPU  sortant du marché a connu une baisse de 2,2% au T4-18 par rapport à celui du T4-17 qui est passé de 2 268 à 2 217 F CFA.

Ce rapport renseigne sur les différentes fluctuations du marché de la téléphonie mobile au Congo. Il a été élaboré en l’absence des données de l’opérateur Azur, a-t-on souligné.

(ACI)

Dans la même catégorie