MAP Le Maroc dispose du dossier le plus solide pour l’organisation de la CAN-2025 (agence de presse) APS Ziarra Omarienne: Des centaines de fidèles ont participé à la cérémonie officielle APS Babacar Diop annonce sa candidature à la présidentielle de 2024 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Mode : le sénégalais Mathydy s’installe à Abidjan MAP Tropicale Amissa Bongo: L’Ambassadeur de SM le Roi au Gabon rencontre l’équipe nationale de cyclisme MAP Cyclisme: Le Français Geoffrey Soupe champion de la 16è Tropicale Amissa Bongo AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le Québec annonce son appui à la formation et l’insertion des jeunes ivoiriens AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Inauguration du premier bureau régional du ministère de la Réconciliation et de la Cohésion nationale AIP AIP/ La COP-FEA encourage la consolidation de la paix entre la Côte d’Ivoire et le Mali APS Les communes de Kaffrine et Ngniby scellent une convention de financement avec le ministère de la Culture

L’Eec satisfaite des résultats obtenus dans la lutte contre les violences basées sur le genre


  1 Décembre      12        Société (40955),

   

BRAZZAVILLE, 1er DEC (ACI) – Le président de l’Eglise évangélique du Congo (Eec), le révérend Juste Alain Gonard Bakoua, s’est dit satisfait du pourcentage enregistré dans le cadre du projet de lutte contre les Violences basées sur le genre (Vbg), afin de réduire les inégalités, les injustices et l’obscurantisme.

Il a donné cette information le 1er décembre à Brazzaville à l’ouverture de l’atelier de présentation du bilan de mise en œuvre du projet «violences basées sur le genre au sein de l’église et de la société». Ces résultats qui s’élèvent à 40% ont été obtenus avec l’appui technique et financier de l’église évangélique et du gouvernement de Norvège, a dit le président de cette église.

Malgré  ce pourcentage, le révérend Bakoua a précisé que l’étendue de travail qui reste à réaliser est immense. Pour ce faire, il a invité les membres à accepter l’évidence, à s’approprier les faits qui leur sont reprochés et à opter pour le changement d’attitudes, de pratiques et de comportements.

Selon lui, ce changement doit s’opérer par la mise en œuvre effective du plan d’action dans toutes les paroisses en intégrant systématiquement les actions de prévention des Vbg dans les programmes d’activités de l’année prochaine et pour les années à venir.

Le président de l’Eec a appelé les participants à relever les défis, entre autres de faire face à la vérité sur les Vbg ; de bannir la loi du silence et adopter la culture de la dénonciation ; de lutter contre l’impunité des auteurs de violences ; de renoncer aux violences à l’endroit des membres de leurs familles et dans les paroisses ; de renforcer les capacités en matière de Vbg pour mieux conduire les membres des paroisses et les apprenants inscrits dans les établissements d’enseignement.

Poursuivant son propos, le révérend Bakoua a souligné la participation de tous pour mener une action collective afin d’obtenir un changement durable.

Au cours de cet atelier, les participants vont examiner les recommandations formulées par les évaluations nationaux et internationaux, identifier l’organe national de gestion des activités des Vbg qui prendra le relais de la cellule exécutive du projet, élaborer une stratégie de mobilisation des ressources financières permettant d’intégrer et de mettre en œuvre les Vbg dans les paroisses.

Il s’agit également de soutenir les comités paroissiaux, les membres des unités paroissiales, les relais communautaires et autres personnes ressources ayant une expertise en matière de lutte contre les Vbg.

Au regard de cette persistance des anciennes formes de violences et à la parution des nouvelles, le bureau synodal a décidé d’actualiser les cinq axes stratégiques du plan d’action à mettre en œuvre pour les quatre prochaines années, a signifié le révérend Bakoua.

Il a annoncé l’organisation d’un atelier avec les représentants des églises sœurs du Congo pour la mise en œuvre de la Plate-forme de lutte contre les Vbg, qui se tiendra le 12 décembre prochain.
Depuis 10 ans, a-t-il fait savoir, l’Eec a pris l’engagement de briser le silence sur les violences, sous toutes formes, subies par les filles, les garçons et les femmes afin de restaurer progressivement leur dignité et imposer le respect de leurs droits fondamentaux au sein de l’église.

Dans la même catégorie