AIB Burkina/Recherche: des étudiants et chercheurs de l’Université de Ouahigouya conjuguent les efforts pour une avancée de la science AIB Promotion de la cohésion sociale : l’AMR renforce les capacités de 60 hommes et femmes APS SENEGAL-GOUVERNEMENT-JUSTICE-PERSPECTIVE / Les Assises de la justice permettront d’identifier les dysfonctionnements supposés ou réels du secteur et les moyens d’y remédier (ministre) APS SENEGAL-GOUVERNEMENT-JUSTICE / Ousmane Diagne déterminé à accomplir sa mission dans l’intérêt de la population MAP Le Maroc et la Zambie déterminés à ériger leur partenariat en modèle exceptionnel de coopération intra-africaine (Communiqué conjoint) APS SENEGAL-JUSTICE / Des suites judiciaires seront données en toute objectivité aux rapports des organes de contrôle (garde des Sceaux) APS SENEGAL-FORMATION-ENTREPRENEURIAT / Kaffrine : une experte encourage les jeunes entrepreneurs à se formaliser APS SENEGAL-FOOTBALL-ELIMINATOIRES / Mondial 2026 : Cissé convoque 26 joueurs dont Chérif Ndiaye APS SENEGAL-GOUVERNEMENT-JUSTICE-PERSPECTIVE / Les Assises de la justice permettront d’identifier les dysfonctionnements supposés ou réels du secteur et les moyens d’y remédier (ministre) Inforpress PAICV recorda desafios e oportunidades que reservam ao continente no Dia Mundial da África

Léon J. Ibombo échange avec les partenaires pour réactualiser les données numériques


  10 Octobre      46        Economie (21277),

 

BRAZZAVILLE, 10 OCT (ACI) – Le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, M. Léon Juste Ibombo, a échangé par visionconférence, le 9 octobre à Brazzaville avec les partenaires de la Banque mondiale pour réactualiser les données sur le diagnostic dans le secteur numérique.

Au cours de cet échange, la Banque mondiale a présenté le rapport d’une enquête menée sur cinq aspects, à savoir les infrastructures numériques, la compétence numérique, les plates formes numériques, les services financiers publics et l’entreprenariat numérique dans le cadre du diagnostic de l’économie numérique.

A cet effet, M. Ibombo a évoqué les avancées enregistrées avant la publication du rapport le 19 octobre prochain. Sur les cinq aspects énumérés dans ledit rapport, il existe quelques aspects à corriger, a-t-il dit.

Il a fait savoir que des efforts considérables ont été constatés sur le terrain. Ainsi, il a précisé que s’agissant de l’opérationnalisation du service des fonds universels, à ce jour le fond est opérationnel et que près de soixante-six communautés rurales sont interconnectés et bénéficient de la communication électronique.

En outre, il a dit qu’une politique a été mise en place pour accompagner les apprenants dans le cadre de la médiathèque pour la mise en place des centres multimédias sur la redondance au niveau de fibre optique. De l’avis de M. Ibombo, l’écosystème numérique dans le pays est en expansion, en raison du fait que le taux de pénétration à fibre optique à la maison est à 126% et que le taux actuel de pénétration de l’internet est de 28%.

Selon lui, le Congo a un fort taux de connexion de téléphonie mobile qui s’élève à 94% et il existe des plates-formes qui permettent, avec le téléphone de première génération, d’effectuer des transactions électroniques. Ainsi, il a fait savoir que le Congo a connu une évolution quant au taux de bancarisation qui n’est que de 23%. Néanmoins, a-t-il fait entendre, son département travaille pour parvenir à l’inclusion financière à travers le téléphone.

Remerciant la Banque mondiale pour cet échange, M. Ibombo a dit que dans le cadre de la sensibilisation et de la vulgarisation, cette institution financière est prête à accompagner le Congo dans le domaine de l’économie numérique.

A ce sujet, il a dit que la Banque mondiale a recommandé la mise en place d’un comité permanent du numérique. Ainsi, il a souligné la nécessité pour le Congo d’avoir une stratégie globale, dès lors que le pays a la vision digitale 2025.

Dans la même catégorie