MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique » MAP Les athlètes marocains participant aux JO commencent à affluer vers Paris MAP Guinée: Les autorités nient les arrestations de militants et demandent des enquêtes sur leur « enlèvement » présumé (communiqué) ACAP Le Ministre Maxime Balalou réaffirme les engagements du gouvernement dans le domaine de la justice ACAP Le Président Touadera inspecte l’évolution des travaux de réhabilitation du camp Kassaï MAP Burkina Faso : 173 Burkinabè refoulés de la Côte d’Ivoire (gouvernement) ANP La Türkiye signe une déclaration d’intention de coopération dans les domaines du pétrole et du Gaz naturel avec le Niger ANP Lutte contre le terrorisme : La Türkiye promet sa main forte au Niger (Chef de diplomatie)

Les acteurs de la filière coton à la recherche de stratégies de relance de la production


  17 Mars      25        Agriculture (4216),

 

Yamoussoukro, 17 mars 2023 (AIP) – Les acteurs de la filière coton de Côte d’Ivoire planchent depuis jeudi 16 mars 2023 à Yamoussoukro sur les stratégies à même de relancer la production cotonnière après une campagne 2022/2023 jugée difficile.

Des communications suivies d’échanges entre les participants de la chaine des valeurs vont leur permettre de trouver des solutions pour une nouvelle campagne plus satisfaisante avec notamment l’amélioration de la qualité et de la quantité.

La campagne qui s’achève a été marquée, elle, par une forte pullulation des jassides dans l’ensemble du bassin cotonnier ivoirien ravageant plusieurs hectares de coton, plongeant plusieurs paysans dans le découragement et entrainant du coup une baisse de la production nationale d’environ 56%.

Les jassides sont des insectes piqueurs-suceurs de petites tailles de l’ordre de 3 millimètres qui colonisent la face inférieure des feuilles. Ils aspirent la sève des plantes et y injectent une toxine qui provoque à terme des dégâts.

Il ressort des premiers échanges entre les acteurs que deux produits dont l’efficacité ne souffre aucune contestation sont homologués en Côte d’Ivoire pour lutter contre ces insectes.

Par ailleurs le directeur général du conseil coton anacarde, Dr Adama Coulibaly, a révélé qu’un atelier est en cours de préparation à l’effet de déterminer les modalités d’intervention du gouvernement auprès des paysans grâce au soutien financier de la Banque Mondiale.

Selon le DG cet appui se fera sous forme de filets sociaux.

Dans la même catégorie