APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental ATOP Vo/ Santé : revue annuelle des activités 2022 du district sanitaire ATOP Kozah/ Promotion de l’entreprenariat : les opportunités offertes aux PME par la loi de finances 2023 expliquées aux entrepreneurs de la kara ATOP Visite du Président Faure Gnassingbé au Gabon : des questions bilatérales, régionales, continentales et internationales évoquées APS Hôpital Amath-Dansokho : plus de 10 000 consultations et 700 scanners réalisés en 2022 (directeur) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 3000 actes d’insécurité en 2022 dans l’espace des sept pays ayant ratifié l’Initiative d’Accra

Les acteurs de la recherche de la région de kara sensibilisés sur le projet « UVI2A »


  15 Novembre      23        Agriculture (3495), Innovation (122),

   

Kara, 15  nov. (ATOP)- Un atelier de sensibilisation  sur les opportunités du projet: « Unité de Valorisation des Innovations Agricole et Agroalimentaire (UVI2A) », portée par  l’Institut  Togolais de Recherche Agronomique (ITRA), s’est tenu le mercredi 10 novembre sur le site du campus sud de l’Université de Kara (UK).
L’activité initiée par ITRA, a  regroupé les enseignants chercheurs des différentes institutions universitaires et écoles publiques et privées, des innovateurs, des inventeurs et les étudiants de l’Institut supérieur des métiers agricoles (ISMA) de l’Université de Kara.

Le projet, financé par l’Union Européenne, a été sélectionné  dans le cadre d’un appel à proposition lancé par l’Agence Universitaire Française via son projet  de valorisation des résultats de recherche et de l’innovation en Afrique de l’ouest (VaRRIWA).
L’objectif de la sensibilisation est d’informer les différents chercheurs et innovateurs sur les opportunités du projet ; les motiver à orienter leurs recherches sur des projets innovants et bancables pour contribuer à la réduction de la pauvreté à travers l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.
Au cours de la rencontre, les participants ont été édifiés sur le projet, ses objectifs, ses principales missions et les potentiels bénéficiaires. Ils ont également échangé sur les conditions d’accès et les exemples de projets innovants dans le secteur agricole.
Le coordonnateur du projet UVI2A, Dr. VoémesséKokou a indiqué que ledit projet est une unité d’assistance technique des chercheurs pour favoriser l’éclosion des startups agricoles et stimuler la création des emplois fondés sur la connaissance.  Il a souligné que cet incubateur va durer deux années, former 30 innovateurs sur la création et la gestion des entreprises, de la propriété intellectuelle et la valorisation économique des résultats ; accompagner 20 technologies au brevetage et créer 10 entreprises. M. Voémessé  a invité les  étudiants à développer des thématiques innovantes leur permettant de bénéficier des services de l’UVI2A pour leur épanouissement.
Le directeur de la recherche de la coopération et des partenariats de l’UK  Prof. Pali Tchaa, a relevé que cette assise vient à point nommé appuyer les efforts de l’UK dans le cadre du Plan National de Développement (PND). Il a relevé que l’initiative de l’ITRA participe au développement du pays dans la mesure où elle propose un cadre permanant de réflexion visant la transformation du secteur de l’agriculture au Togo.
Le directeur scientifique de l’ITRA, Dr. KpémouaKossi a précisé que pour être éligible à ce projet, il faut avoir une technologie innovante, être chercheur à l’Universitaire, indépendant ou entrepreneur qui travaille sur un produit innovant dans le domaine agricole et agroalimentaire.
La sensibilisation  se poursuivra dans les jours à venir à l’Université de Lomé et à l’Institut National de Formation Agricole (INFA) de Tové,  à l’endroit des acteurs des régions Maritime et des Plateaux.

Dans la même catégorie