AGP Guinée/Coopération : « Je voudrais vous rassurer que nous n’avons aucune intention de garder le Pouvoir », dixit le Colonel Mamadi Doumbouya APS LANCEMENT D’UN PROGRAMME DE THÉÂTRE RADIOPHONIQUE SUR LA COVID-19 ET LA VACCINATION, LUNDI APS ELIMINATOIRES CAN 2022 : LES LIONNES S’IMPOSENT À MONROVIA APS LE DANTEC : ENVIRON 200 À 250 NOUVEAUX PATIENTS PAR AN À L’UNITÉ ONCOLOGIE DU SERVICE PÉDIATRIE (RESPONSABLE) APS SAINT-LOUIS : ÉVOLUTION SATISFAISANTE DES PROJETS DU PACASEN (COORDONNATEUR) GNA Fuel increments introduce significant cost burden on the average Ghanaian – ACEP GNA 2022 AWCON Qualifiers: Nigeria dumps Ghana’s chances of 2022 AWCON GNA Ghana holds Pre-COP26 meeting GNA Minority expresses concern over MMDCEs approval blues AGP Guinée: les nouvelles autorités du pays suppriment tous les barrages, à l’exception de ceux des frontières

Les acteurs du numérique portent un regard lucide sur l’impact du digital au sein des entreprises


  29 Avril      19        Technologie (465),

   

Brazzaville, 29 Avril (ACI) – Les acteurs des secteurs publics et privés du numérique de l’Afrique centrale participent du 27 au 30 avril à Brazzaville au 5ème Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (Osiane), afin de porter un regard lucide sur l’impact du digital sur les entreprises, l’accélération et l’implication des sociétés africaines de la sous-région.

Placée sous le thème «Co-construction de notre futur», cette 5ème édition est organisée sous le patronage du Premier ministre, chef du gouvernement, M. Clément Mouamba, qui veut faire de la transformation digitale un véritable enjeu stratégique économique et social.

«L’édition de cette année met, en effet, l’accent sur la convergence des univers physiques et virtuels, auxquels doivent faire face les entreprises à l’ère de la transformation numérique», a déclaré le président de l’Ong Pratic et organisateur dudit Salon depuis 2007, M. Luc Missidimbazi, dans un communiqué de presse.

De même, «ladite rencontre s’appuie également sur les exigences du développement de l’environnement socioéconomique, de la pandémie du Covid-19 et sur la valorisation des compétences digitales», a-t-il poursuivi.

Au cours de cet évènement, en sus des aspects technologiques, les participants évoquent également les enjeux économiques en matière de transactions, de monnaie électronique, de financement des projets innovants, de sécurité physique et virtuelle des systèmes d’information et de leur contenu, a dit à l’ouverture la coordonnatrice de ce salon, Mme Rose Marie Odette Ovaga Opa, qui a lu ce communiqué, soulignant que les enjeux économiques influent entre autres sur l’existence et le développement de l’ensemble des systèmes économiques, sociaux et culturels.

Le Salon Osiane se tient en mode hybride, c’est-à-dire en présentiel et en virtuel (visioconférence) à cause de la pandémie du coronavirus où jamais le monde n’a eu besoin du numérique, a-t-elle fait savoir.

Organisé chaque année par l’Ong Pratic, Osiane impulse désormais une dynamique nouvelle dans la zone géographique de l’Afrique centrale, en favorisant les interactions entre les différents acteurs aptes à mener les réflexion sur les défis, les opportunités et les bonnes pratiques engendrées par la révolution numérique et la transformation digitale, a-t-elle souligné.

Des débats, des tables-rondes, des ateliers et des formations sont organisés pendant ce Salon. Des panels stratégiques constitués d’experts de renommée se concentrent essentiellement sur les sous thèmes, dont «Le numérique à l’ère de la distanciation, l’automatisation et la mobilité» et «Le rôle des acteurs dans l’écosystème d’Internet et l’innovation pour la responsabilité publique».

Dans la même catégorie