MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Les acteurs se penchent sur la « Transformation de l’école pour le futur »


  28 Mars      64        Education (1304),

 

Dakar, 28 mars (APS) – Le ministre de l’Éducation nationale, Cheikh Oumar Hann, a présidé lundi à Dakar une rencontre de partage sur « les transformations de l’école pour le futur », a constaté l’APS.

« Quand on parle de transformation de l’école, on ne parle pas de transformation en tant que système, mais c’est la transformation de l’école dans la prise en charge de politiques de développement de notre pays. C’est la transformation de l’école par l’implication de tous les acteurs de la nation », a-t-il déclaré en présence d’acteurs du système éducatif.

‘’Nous n’avons pas les mêmes systèmes partout dans le monde. Au Sénégal, on a un bon système qui fonctionne qui doit être amélioré. Nous devons transformer parce que nous avons des paradigmes qui changent tout le temps », a ajouté M. Hann

Pour lui, la ‘’Transformation de l’Ecole pour le futur » passe ‘’nécessairement par l’amélioration du cadre de vie des écoles, le numérique éducatif, la  promotion des mathématiques et des sciences, le développement des daara [écoles coraniques], la révision du curricula et les langues nationales ».

250 milliards investis dans l’éducation

S’exprimant en présence des acteurs, partenaires de l’éducation, parents d’élèves et membres de la société civile, Cheikh Oumar Hann soutient que “l’école doit être protégée”. ‘’Du premier trimestre de l’année 2022 à aujourd’hui, en tenant  compte du budget de 2023, c’est plus de 250 milliards qui ont été investis dans le système scolaire. Et tout cela a servi à payer les salaires des enseignants. C’était une option réfléchie, pour l’amélioration des rémunérations des enseignements. »

La première décision issue du conseil présidentiel sur les conclusions des assises de l’éducation et de la formation concernant la réorientation du système éducatif vers les sciences, les mathématiques, le numérique, les nouvelles technologies et l’entrepreneuriat, s’est inspirée du Plan Sénégal émergent, qui envisage, à travers son axe 2, le développement du capital humain.

Le ministre de l’Education nationale a relevé que « des efforts ont été faits, rappelant que ‘’l’Etat a investi plus que ce qu’il avait pour aller vers la paix sociale, il a fait d’énormes efforts malgré les difficultés ».

Dans la même catégorie