MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Les afro-députés adoptent 11 résolutions présentées par les Commissions du PAP


  7 Juillet      4        Politique (25988),

 

Johannesburg, 07/07/2024 -(MAP)- Les afro-députés, réunis du 24 juin au 5 juillet à Johannesburg dans le cadre de la 3ème session ordinaire de la sixième législature du Parlement panafricain (PAP), ont adopté 11 résolutions présentées par diverses Commissions de l’institution.

L’une des principales résolutions a souligné la nécessité pour les pays africains de soutenir la ratification et la transposition du Protocole de Malabo et d’autres instruments juridiques de l’Union africaine. Le Protocole de 2014 relatif au PAP, également connu sous le nom de Protocole de Malabo, vise à étendre les pouvoirs du Parlement panafricain.

Les députés ont, à cet égard, convenu d’organiser des missions de plaidoyer dans les États membres de l’UA qui n’ont pas encore ratifié le Protocole. Ces missions visent à sensibiliser l’opinion à l’importance du Protocole et à encourager sa signature et sa ratification dans les meilleurs délais.

En outre, les députés ont approuvé une demande du Caucus régional de l’Afrique de l’Ouest d’entreprendre des missions de plaidoyer au Libéria, au Nigéria et au Sénégal, qui n’ont pas encore ratifié le Protocole, afin de faire pression sur leurs autorités pour sa signature et sa ratification.

Les parlementaires ont également décidé d’identifier des instruments juridiques spécifiques de l’UA à promouvoir pour signature et ratification par leurs membres dans leurs pays respectifs. Ils ont encouragé les membres du Parlement panafricain à interroger de manière proactive l’Exécutif sur l’état d’avancement de la signature et de la ratification des instruments juridiques de l’UA.

Enfin, le Parlement a invité les membres à rendre compte à leurs caucus régionaux respectifs de l’état d’avancement de la signature et de la ratification du Protocole.

Lors de cette 3ème session du PAP, tenue au siège de l’institution à Johannesburg, en Afrique du Sud, les afro-députés ont adopté d’autres résolutions portant, notamment, sur le thème 2024 de l’Union africaine : «Éduquer un Africain apte au 21e siècle : construire des systèmes éducatifs résilients pour un meilleur accès à un apprentissage inclusif, tout au long de la vie, de qualité et pertinent en Afrique».

Ils ont aussi adopté la résolution sur la loi type sur les coopératives en Afrique, le cadre juridique et politique du projet de loi type sur l’égalité et l’équité entre les sexes, la résolution sur l’abolition de la peine de mort dans le continent et celle sur la promotion de la libre circulation en Afrique.

Le Parlement panafricain est une Assemblée consultative de l’Union africaine qui regroupe les députés des pays membres de l’Union africaine. Il a été créé en vertu de l’article 5 de l’Acte constitutif de l’UA et installé officiellement dans ses fonctions le 18 mars 2004.

Chaque État membre est représenté au sein du PAP par cinq parlementaires issus de la majorité et l’opposition, dont au moins une femme, élus ou désignés par leurs parlements ou organes législatifs nationaux.

Dans la même catégorie