GNA Road crashes prevention is a shared responsibility – Mr Amegayibor ANP L’UE évalue la reforme curriculaire de l’éducation mise en œuvre par le gouvernement nigérien ANP 280 millions de CFA de l’UE pour lutter contre l’épidémie de choléra au Niger APS SÛRETÉ ET SÉCURITÉ DE L’AVIATION CIVILE AU MENU DES RÉUNIONS DU CP DE LA CAFAC APS PARERBA : PRÈS DE 1300 BÉNÉFICIAIRES (SUPERVISEUR) APS PLAIDOYER POUR LA PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE HALIEUTIQUE APS LE JOURNALISTE ALASSANE SAMBA DIOP PUBLIE ’’LA VIE EST UN TEMPS DE PAROLE’’ GNA Igbos in Ghana celebrate 2021 Igbo Day, New Yam Festival GNA NDC mourns Ama Benyiwa Doe GNA Akim Oda MP organises free mock exams for JHS students

Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats


  28 Juillet      16        Médias (1865),

   

Abidjan, 28 juillet 2021(AIB)-L’Agence d’information du Burkina (AIB) et l’Agence ivoirienne de presse (AIP) ont sollicité davantage mardi, les appuis de leurs Etats respectifs, afin de mieux servir les populations.
«L’Agence d’information du Burkina (AIB) et l’Agence ivoirienne de presse (AIP) sollicitent davantage l’appui de leurs Etats, à travers le Traité d’amitié et de coopération (TAC), pour se développer afin de mieux répondre aux attentes des populations», lit-on dans la liste des recommandations, formulées mardi à Abidjan par les deux agences, à l’issue d’une séance de travail portant sur la relecture de leur accord de partenariat  du 15 janvier 2009.
Pour la Directrice centrale de l’AIP Oumou Sana née Barry, après plus de dix ans de mise en œuvre, il était temps de réviser le partenariat, afin de tenir compte du caractère «mouvant» du monde de la presse.
.
Oumou Sana/Barry et son homologue de l’AIB Alban Kini, assistés de leurs collaborateurs, ont d’abord passé en revue les forces et les faiblesses de l’accord de 2009 avant de proposer un projet de nouvel accord qui sera soumis aux plus hautes autorités.
Ainsi, les deux agences s’engagent à mieux exploiter les informations de l’une et de l’autre par tous les moyens de communication diligents (mails, téléphones, WhatsApp, …).
Elles comptent aussi développer davantage la coopération sud-sud pour donner une image objective de leurs pays.
Pour les sessions de renforcement des capacités, les deux agences ont convenu en plus des journalistes, d’impliquer les autres cadres (techniciens, administratifs, financiers).

Alban Kini et Oumou Sana/Barry ont réaffirmé la nécessité d’accorder la préférence aux informations  fournies par l’une ou l’autre agence, en ce qui concerne les évènements qui se produisent respectivement au Burkina Faso et en République de Côte d’Ivoire.
Le Rédacteur en chef de l’AIB Tilado Apollinaire et le sous-Directeur de l’information de l’AIP Pascal Kouao se sont engagés à suivre les recommandations de leurs responsables.
En rappel, cette rencontre entre l’AIB et l’AIP se tient en marge des activités de la 9e session du Traité d’amitié et de coopération (TAC) qui unit le Burkina Faso à la République de Côte d’Ivoire, depuis le 29 juillet 2008.
A l’occasion, les deux gouvernements ont évalué la possibilité de rouvrir leurs frontières terrestres, fermées depuis avril 2020 à cause du Coronavirus.
Ils entendent également renforcer la coopération au plan sécuritaire pour contrer les groupes armés terroristes qui menacent leurs stabilités.

Dans la même catégorie