AIP Burkina/ Jeux olympiques : Marie-Josée Ta Lou réalise le meilleur record africain dans la série des 100m AIB Tokyo 2021 : 14 athlètes de quatre pays africains écartés des jeux olympiques GNA Deputy DG of NSA commends Ghana Wrestling Association’s President GNA Ghana’s female boxer to fight WIBA Youth World Championship in the UK GNA Asoka GH and Bukom Vampire ready for fierce battles in the “The Armwrestling Supermatch” on Saturday. ACP Célébration du 60ème anniversaire du jumelage entre la ville de Liège et de Lubumbashi ACP La RDC réitère son engagement à accroître le budget du secteur de l’EPST à  hauteur de 22 % du budget national ACP L’état de siège ne doit pas être un alibi pour violer massivement les droits-humains, selon   Me Fabrice Pwela ACP Le directeur de Transco Backson John Bongi suspendu ACP Le Chef de l’Etat reçoit les représentants des partenaires traditionnels de la RDC

LES ARTISTES LOCAUX À L’HONNEUR À LA 2E ÉDITION DU SALON « DAKAR MUSIC EXPO »


  17 Juin      11        Musique (295),

   

Dakar, 17 juin (APS) – La deuxième édition du salon « Dakar music expo » (DMX), une rencontre internationale de prestations et d’échanges sur l’industrie musicale centrée cette année sur les artistes locaux, s’est officiellement ouverte ce jeudi, a appris l’APS.

Le coup d’envoi de cet évènement, qui se tient à Dakar, a été donné lors d’une cérémonie présidée par la directrice des Arts, Khoudia Diagne, selon son promoteur, Doudou Sarr.

« On a voulu faire une édition plutôt centrée sur nous-mêmes parce qu’il y a eu plein d’invités qui n’ont pas pu se déplacer même si une dizaine est là et aussi en profiter pour faire notre +ndeup+ collectif et se parler entre nous », a expliqué Doudou Sarr, entrepreneur culturel et agent d’artistes de renom.

Selon lui, DMX a toujours eu cette volonté de regrouper la famille musicale sénégalaise pour qu’on puisse savoir qui sont les acteurs de cette chaîne de valeur et cartographier l’écosystème.

Le DMX se veut ainsi une « vitrine pour ces nouveaux talents » qui seront découverts durant tout le salon (du 17 au 21 juin), qui sera clôturé lundi prochain avec la célébration de la fête de la musique.

Cette deuxième édition sera « multi générationnelle et multigenre », avec la célébration des 50 ans de l’Orchestre Baobab et la découverte de l’Orchestre « Jigeen ñi ».

« C’est pour permettre aux jeunes de voir ce que leurs aînés ont fait et s’inspirer de leurs expériences », souligne Doudou Sarr, « fier et soulagé » à la fois de voir le démarrage de cette édition rythmée par d’énormes difficultés liées au contexte du Covid-19.

« DMX a voulu construire autour d’un hommage aux femmes et mettre plein feu sur elles parce que dans le monde entier les femmes occupent une place importante dans l’industrie musicale. On a voulu sur le plan local identifier ces actrices sur la scène et en dehors », a-t-il ajouté.

La Directrice des arts déclare que « Dakar music expo se présente comme une réponse à la professionnalisation du secteur musical national ».

Selon elle, « il offre aux acteurs culturels du sous-secteur musical un outil de plaidoyer et de professionnalisation ».

Elle estime que DMX vient offrir à la capitale sénégalaise, par ces rencontres professionnelles, l’opportunité de reprendre les initiatives sur le plan culturel après la pandémie de Covid-19.

Les thèmes des conférences prévues jusqu’à samedi sont axés sur le rôle du Sénégal dans le développement musical ouest africain, la question des droits et les métiers connexes et surtout, la place des femmes dans l’écosystème musical.

Le directeur du théâtre national Daniel Sorano, Abdoulaye Koundoul, le directeur de l’Institut français de Dakar, Pascal Moulard, et l’animateur de l’émission « Couleurs tropicales / Génération consciente » à Radio France internationale (RFI), Claudy Siar, ont rehaussé de leur présence l’ouverture de

Dans la même catégorie