ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

Les autorités du Niger confirment « le sabotage » d’une partie d’un oléoduc acheminant du pétrole vers le Bénin (TV)


  22 Juin      30        Securité (3145),

 

Niamey, 22/06/2024 (MAP) – Les autorités nigériennes ont confirmé le « sabotage » revendiqué par « des individus malintentionnés »  d’une partie d’un oléoduc acheminant du pétrole brut vers le Bénin.

Dans la nuit du 16 au 17 juin, « des individus malintentionnés ont saboté une partie du pipeline dans le département de Tesker (centre-est) », a indiqué vendredi soir la télévision publique Télé Sahel.

« D’ores et déjà, nous avons réuni des informations et des indices sur les présumés auteurs » et « tous ceux qui ont contribué vont être interpellés et jugés conformément à leur acte terroriste », a déclaré sur la télévision publique le gouverneur de la région de Zinder, le colonel Issoufou Labo qui s’est rendu sur les lieux de l’attaque.

« On sait quel est le groupe qui a la paternité de l’acte (qu’il a d’ailleurs) revendiqué », a ajouté, pour sa part, Ousmane Baydo, procureur de la République près du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme de Zinder qui a ouvert une enquête.

Lundi, le Front patriotique de libération (FPL), avait revendiqué une attaque ayant mis « hors d’usage », « un important tronçon » de l’oléoduc acheminant du pétrole brut vers le Bénin.

« Cet acte de sabotage et de vandalisme » a « endommagé le pipeline » et entrainé une fuite du brut, a rapporté Télé Sahel, qui a diffusé les images d’une marée noire s’étirant sur plus de 370 mètres en pleine brousse.

Long de près de 2.000 km, l’oléoduc ciblé doit acheminer le pétrole de l’Agadem (nord-est nigérien) vers le port de Sèmè-Kpodji au Bénin.

Dans la même catégorie